Conditions générales

Fonctionnement de la prestation et conditions particulières relatives aux impressions/copies sous myPrint à l’EPFL.

L’objectif de la prestation myPrint est d’homogénéiser le processus d’impression/copie pour les étudiants et les collaborateurs à l’EPFL et d’introduire la comptabilisation.

Tarifs

Au sein de l’EPFL, les tarifs pratiqués sont identiques, quelle que soit l’imprimante utilisée. Par contre, les visiteurs sont facturés à un tarif supérieur. Les prix s’entendent T.V.A. incluse.
Chaque impression effectuée est débitée selon le format imprimé, aux tarifs en vigueur.
Lorsque le format n’est pas reconnu par le système de comptabilisation ou que le pilote utilisé n’est pas le bon, l’impression est annulée.

Droits

Toute personne possédant une accréditation à l’EPFL a automatiquement un COMPTE IMPRESSION qui lui permet d’utiliser les imprimantes de l’École intégrées à myPrint.

Au début de chaque semestre, tous les étudiants de l’EPFL reçoivent sur leur Compte Impression, une « allocation » destinée à leurs impressions sur les périphériques reliés à la prestation myPrint. Le montant de cette allocation peut être adapté en tout temps sans préavis et ne constitue pas un droit.
A partir du moment où ce montant est dépensé, il est nécessaire de réalimenter son compte pour pouvoir continuer à imprimer. Les sections peuvent compléter l’allocation semestrielle de leurs étudiants par un complément facultaire.

Les collaborateurs ne reçoivent pas d’allocation et impriment « à crédit ». Une facture est envoyée chaque fin de trimestre au responsable de l’unité pour laquelle ils travaillent. Les personnes ayant plusieurs accréditations ont le choix de l’affectation du centre de frais au moment où ils s’authentifient sur l’appareil multifonction.

Liste des imprimantes à disposition

Une liste et un plan permettent à l’utilisateur de localiser les imprimantes à disposition. Les files sont à installer en suivant la procédure décrite sur le site myPrint.

Impression

Les documents des étudiants ne sont imprimés que si le crédit est suffisant pour imprimer toutes les pages demandées; il n’y aura donc pas d’impression partielle. L’étudiant reçoit un message (par e-mail) lorsque son solde est insuffisant pour imprimer ce qu’il demande. Il leur est conseillé de vérifier régulièrement l’état de leur compte.

Crédits et recharge

L’éventuelle allocation semestrielle est créditée automatiquement; cette opération s’effectue dès l’arrivée dans l’Ecole, ce qui permet aux étudiants, quelle que soit la faculté à laquelle ils appartiennent, d’imprimer à partir du moment où leurs accès sont activés, sans démarche personnelle.
Lorsque le compte impression est épuisé, il est possible de le réalimenter via une page web.

Le titulaire est responsable du montant chargé sur son compte impression. Ce compte est personnel et les informations de connexion ne doivent être transmises à des tiers.
Aucun remboursement ne sera effectué en cas d’usage abusif par un tiers.

Durée de validité des crédits –  Fin d’activité à l’EPFL

Le solde du compte impression est reporté d’un semestre à l’autre.
Le compte impression est actif pendant toute la durée des études. Il est lié à l’existence du login (nom d’utilisateur et mot de passe) et sera supprimé en même temps que celui-ci.

La fermeture des accès EPFL (fin d’études, …) implique la fermeture du compte. Les crédits inutilisés peuvent être restitués, à concurrence du montant rechargé par l’usager pendant le semestre académique en cours. La restitution est faite sur demande, au maximum un mois après la fermeture du compte. Au-delà, le solde sera affecté aux frais de fonctionnement du système.

Litiges

Seules (et toutes) les impressions réellement sorties des imprimantes multifonctions sont facturées; de ce fait, même les pages imprimées signalant une erreur (erreur de transmission de mail, par exemple) sont facturées à l’utilisateur. Les travaux d’impression annulés directement sur les imprimantes mono-fonctions ne sont pas remboursés.

L’allocation semestrielle couvre entre autres les pertes liées à d’éventuels incidents techniques tels que bourrages, annulation directement sur le périphérique ou d’éventuelles erreurs de comptage.
En cas de perte d’un montant supérieur à CHF 5.- (due à un bourrage papier, ou autre dysfonctionnement démontrable), une réclamation pourra être adressée au service correspondant.

Les contestations relatives aux recharges effectuées par l’intermédiaire de l’interface de paiement via le compte Camipro doivent être envoyées par courriel à [email protected] accompagnées d’une preuve de transaction.

Règles s’appliquant aux périphériques financés en central

Définition

Un périphérique financé en central se caractérise par la prise en charge financière de son acquisition par une entité centrale de l’École, telle que la VPSI.

Généralités

Dans le cadre de la prestation myPrint, la consommation de ces appareils est comptabilisée.
Les étudiants sont tenus de financer eux-mêmes leur consommation excédant l’éventuelle allocation semestrielle.
Les appareils à disposition des collaborateurs sont également soumis à comptabilité. Une facturation est opérée en fin de chaque trimestre.
L’alimentation en papier se fait par un technicien Canon, de même que l’entretien régulier de l’appareil. Les pannes matérielles sont prises en charge par le service de support du constructeur dans le cadre de la garantie de l’appareil, ceci par l’intermédiaire du Service Desk de la VPSI. Les pannes logicielles telles que difficultés d’utilisation ou de configuration sont assurées par le Service Desk.

Authentification

Chaque usager est identifié sur les appareils multifonctions grâce à sa carte Camipro qui doit être présentée à l’appareil, que ce soit pour la copie, l’impression ou le scan. Aucune action anonyme n’est autorisée.

Modification des présentes conditions

Ces conditions peuvent être modifiées en tout temps, sur décision du Comité de Pilotage myPrint.

For juridique

Le titulaire du compte impression ne pourra prétendre à des dommages-intérêts pour des incidents techniques et des arrêts de l’exploitation et ce, quelle que soit la nature ou la cause de l’indisponibilité de son compte.

Le droit suisse s’applique aux conditions générales. En cas de litige, le for est à Lausanne.


 Entrée en vigueur, le 22 février 2017.