Bulletins et relevés de notes

Bulletins de notes officiels

Les étudiants reçoivent un bulletin de note officiel en cas :

– d’échec ou de réussite à l’examen d’admission EPFL
– d’échec* ou de réussite au premier semestre du Cours de mathématiques spéciales (CMS)
– d’échec* ou de réussite au cours de mathématiques spéciales (CMS)
– d’échec à la première tentative du propédeutique (après un ou deux semestres)
– d’échec* ou de réussite à la mise à niveau (MAN)
– d’échec définitif* ou de réussite au Bachelor
– d’échec définitif* ou de réussite à un programme d’admission (y compris passerelle HES)
– d’échec définitif* ou de réussite au Master

Les étudiants qui reçoivent un bulletin d’échec marqué * dans la liste ci-dessus ne sont pas autorisés à continuer leurs études à l’EPFL. De plus, les étudiants qui échouent à la première tentative du propédeutique après un semestre doivent réussir la mise à niveau durant la même année académique pour continuer leurs études à l’EPFL.

Il est envoyé par courrier postal à l’adresse d’examen (telle qu’indiquée par l’étudiant sur IS-Academia) dans les jours qui suivent la Conférence des examens, ou dès la réussite du cursus pour le Master. Les bulletins d’échec sont envoyés par courrier recommandé.

Relevés de notes

Chaque étudiant peut à tout moment imprimer un relevé de notes provisoire depuis son accès à IS-Academia.

Les étudiants qui abandonnent un cursus d’études sans l’avoir réussi ou échoué ne reçoivent pas de bulletins et doivent donc télécharger un relevé de notes. Ils peuvent demander un relevé de notes au Guichet des services aux étudiants si leur accès à IS-Academia a été supprimé.

Evaluation, notes et crédits

Ces informations sont données à titre indicatif pour faciliter la compréhension des bulletins et relevés de notes de l’EPFL par des tiers. Les lois et règlements en vigueur s’appliquent.

Pour chaque matière, une note est attribuée sur une échelle de 1 à 6, avec des demi-points (p. ex. 5,5, 4,5, etc.) et des quarts de points (p. ex. 4,75, 5,25, etc.). Une matière peut être notée sur la base de plusieurs éléments d’évaluation.

Les notes égales ou supérieurs à 4 correspondent à une réussite. Les notes inférieures à 4 correspondent à un échec. Lorsque plusieurs matières sont regroupées au sein d’un « bloc » dans le plan d’études, le bloc dans son entier est réussi lorsque la moyenne pondérée de toutes les matières dans ce bloc est égale ou supérieure à 4, même si certaines de ces matières sont échouées individuellement.

Si la note globale d’une matière est inférieure à 1 lorsque tous les éléments d’évaluation sont pris en compte, et aucune raison valable n’est donnée pour l’absence aux épreuves ou du travail pas remis à temps, une note de NA (« non acquis ») est donnée et correspond à un échec.

Le travail effectué hors de l’EPFL (tel que les stages) est noté R (pour les réussites) ou E (pour les échecs).

Les éléments d’évaluation peuvent prendre toute forme jugée appropriée pour évaluer la performance d’une manière juste et pertinente. Ils incluent mais ne sont pas limités aux examens écrits, examens oraux, épreuves en classe (« midterms »), présentations orales, affiches, rapports, dissertations, portfolios, projets et travail en laboratoire ou en atelier.

Pour chaque évaluation, l’enseignant utilise une grille de notation, qui est une déclaration claire de ce qui est récompensé par des points et combien de points sont donnés pour chaque partie de l’évaluation. De telles grilles garantissent de la cohérence dans la notation et aident à clarifier les attentes en termes de performance spécifiques à chaque matière.

L’EPFL suit le système ECTS pour les crédits. Chaque crédit ECTS correspond à 25 à 30 heures de travail environ. Ces heures prennent en compte le temps passé en classe, laboratoire ou atelier (« heures de contact »), ainsi que le temps passé sur les devoirs, les rendus et la préparation des examens.

Les crédits attribués à une matière sont acquis lorsque la matière est réussie ou que le bloc dont la matière fait partie est réussi.

Un programme de Bachelor à l’EPFL vaut 180 crédits (ce qui correspond à six semestres valant 30 crédits chacun). Un programme de Master à l’EPFL vaut 90 ou 120 crédits (ce qui correspond à trois ou quatre semestres valant 30 crédits chacun). Pour obtenir le titre correspondant, tous les groupes et blocs de matières du programme doivent avoir été réussis.

Calcul des moyennes (dès 2021)

Les moyennes des sous-blocs, sous-groupes, blocs, groupes, années, cycles et programmes d’études sont obtenues en calculant la moyenne pondérée (selon les coefficients au cycle propédeutique et au CMS et selon les crédits à tous les autres niveaux d’études) de toutes les matières présentes pour lesquelles une note de 1 à 6 a été attribuée. Les moyennes sont arrêtées au centième de point.

Les matières insuffisantes sont prises en compte dans le calcul des moyennes, même si les crédits ne sont pas acquis (p. ex. dans un groupe ou dans un bloc réussi par accumulation de crédits). Les matières notées R, E, D ou NA ne sont en revanche pas prises en compte dans le calcul des moyennes. Les notes obtenues dans le cadre de la mobilité académique ne sont pas reportées dans les relevés et bulletins de notes de l’EPFL et ne sont donc pas prises en compte dans le calcul de la moyenne (sauf dans le cas des diplômes conjoints avec l’ETH Zürich).

Pour les blocs (ainsi que le sous-bloc « moyenne du bloc 1 après la session d’hiver » au cycle propédeutique), la moyenne est déterminante pour calculer la réussite ou l’échec. Dans les autres cas de figure, la moyenne est indicative et n’a pas d’impact sur la réussite ou l’échec. Certaines moyennes peuvent cependant être prises en compte pour décider de l’accès à certains programmes de mobilité académique et d’études à l’EPFL, ainsi que pour l’attribution de prix.

L’EPFL n’établit aucun classement de ses étudiants par programme et/ou niveau d’études.