Retrait des matières et épreuves et absence lors des épreuves

Cette page porte sur les règles de retrait des matières et épreuves et les conséquences académiques d’une épreuve manquée. Si vous avez besoin d’un aménagement particulier pour les épreuves (p. ex. un temps supplémentaire), merci de consulter la page Dispense / Aménagement. Si vous avez besoin de conseils ou de soutien à l’approche des examens ou suite à un échec, merci de prendre rendez-vous avec un spécialiste via le Guichet des services aux étudiants. Si vous devez interrompre vos études pour une période d’un semestre ou plus, merci de consulter les pages Interruption des études.

Retrait des matières

Vous pouvez librement ajouter et supprimer des inscriptions pour un semestre jusqu’au vendredi de la seconde semaine de ce semestre. Passé ce délai, vos inscriptions sont définitives.

Retrait des épreuves

Aucun retrait n’est possible durant l’année propédeutique (première année du Bachelor).

Durant les cycles Bachelor et Master, le retrait se fait par votre accès sécurisé à l’application IS-Academia :

  • pour les matières du semestre d’automne : d’octobre au vendredi de la dixième semaine des cours
  • pour les matières du semestre de printemps : de mars au vendredi de la dixième semaine des cours

Passé ce délai, il n’est plus possible de se retirer des épreuves.

Pour certaines matières, le retrait n’est plus possible une fois le délai d’inscription passé. Ces matières sont indiquées « sans retrait » dans les plans d’études et signalées par une alerte dans l’onglet d’inscription aux cours sur IS-Academia.

Le retrait d’une épreuve sur IS-Academia est définitif. Si vous souhaitez vous réinscrire à une épreuve dont vous vous êtes retiré, vous devez vous présenter en personne au Guichet des services aux étudiants et vous acquitter d’une taxe pour inscription tardive. Aucune exception ne pourra être faite à cette règle. Le dernier délai pour une inscription tardive est le dixième vendredi du semestre.

Absence aux épreuves

Si vous vous présentez à une épreuve, vous ne pourrez en aucun cas la faire annuler par la suite au moyen d’un certificat médical ou de toute autre attestation. Si vous avez des doutes quant à votre capacité à passer une épreuve, consultez un médecin avant cette épreuve.

Si vous êtes inscrit aux épreuves d’une matière et que vous ne vous présentez pas à ces épreuves, sans motif valable, vous serez noté « NA » (pour « non acquis ») et un échec sera comptabilisé.

Si vous ne vous présentez qu’à une partie des épreuves d’une matière, sans motif valable, vous serez noté 0 pour les épreuves manquées. Si votre note finale (moyenne pondérée) est inférieure à 1, vous serez noté « NA » (pour « non acquis »). En cas de NA ou de note finale inférieure à 4, un échec sera comptabilisé.

Si vous vous trouvez dans l’incapacité de vous présenter à une épreuve durant le semestre (ou de rendre une épreuve au délai fixé s’il s’agit d’un projet, rapport, poster, etc.), vous devez contacter l’enseignant responsable de la matière concernée avant l’épreuve (ou le délai fixé pour un rendu) et lui présenter rapidement un certificat médical valable pour la date en question (ou une copie de l’acte de naissance de votre enfant ou de l’acte de décès d’un parent immédiat). Dans la mesure du possible, l’enseignant devra alors vous proposer de passer l’épreuve à une date ultérieure durant le même semestre. Si ce n’est pas possible, vous devrez vous inscrire à cette même matière et vous présentez à l’épreuve correspondante durant l’année académique suivante. Dans ce cas, vous serez noté « M » (pour « manqué ») et aucun échec ne sera comptabilisé.

Si vous vous trouvez dans l’incapacité de vous présenter à une épreuve en session d’examens, vous devez contacter le Guichet des services aux étudiants avant l’épreuve et présenter rapidement un certificat médical valable pour la date en question (ou une copie de l’acte de naissance de votre enfant ou de l’acte de décès d’un parent immédiat). Pour les examens oraux, dans la mesure du possible, l’enseignant devra vous proposer de passer l’épreuve durant la même session d’examens et aux mêmes conditions. Pour les examens écrits, ou s’il n’est pas possible de passer un examen oral à une nouvelle date durant la session, vous devrez vous inscrire à cette même matière et vous présentez à l’épreuve correspondante durant l’année académique suivante. Dans ce cas, vous serez noté « M » (pour « manqué ») et aucun échec ne sera comptabilisé.

Pour être valable, un certificat médical doit impérativement mentionner une période d’incapacité de travail (avec une date de début et une date de fin) qui couvre la date de l’épreuve manquée. En cas de prolongation de cette période, un second certificat peut bien entendu être présenté.