Technologies pour l’enseignement

Les outils numériques font désormais partie intégrante de nos vies, y compris dans le domaine de l’éducation. Les technologies pour l’enseignement peuvent apporter de réels avantages à votre classe, car elles ont le potentiel de favoriser l’investissement actif de vos étudiant·es, de faciliter la collaboration entre pairs, de stimuler la compréhension conceptuelle, de permettre le feedback, ainsi que de compléter efficacement le contenu abordé en classe. Cependant, les étudiantes et les étudiants peuvent parfois se sentir dépassés par l’utilisation simultanée de trop d’outils différents. Dans cette section, nous vous conseillons certaines technologies éprouvées dont les avantages pour l’apprentissage ont été prouvés, afin de vous aider à choisir le ou les outils les plus appropriés et à les intégrer de manière à contribuer au mieux aux objectifs d’apprentissage de votre cours. Nous abordons en particulier :

  • Moodle, la plateforme d’apprentissage en ligne de l’EPFL, qui simplifie l’accès à vos ressources de cours,
  • les clickers ou les logiciels de vote sur smartphone, qui permettent l’investissement actif des vos étudiantes et étudiants,
  • les vidéos qui leur permettent de revoir et de mieux comprendre votre cours,
  • Piazza, où les étudiant·es peuvent partager leurs questions et collaborer pour y répondre,
  • les cahiers programmables qui intègrent la pensée computationnelle dans vos cours et créent des activités pour les étudiant·es,
  • le Learning Companion qui aide vos étudiant·es dans la méthodologie de l’apprentissage et le développement de leurs compétences d’étude,
  • les Cours en ligne ouverts et massifs (MOOCs) qui proposent des séquences d’apprentissage complètes pouvant être utilisées dans les classes inversées,
  • les outils anti-plagiat, utilisables pour vérifier les rapports de projet ou de thèse des étudiantes et des étudiants.

Dans la section « Développer ou réutiliser des ressources et outils d’apprentissage numériques », nous présentons également les types de soutien disponibles pour les enseignant·es de l’EPFL qui souhaitent développer des ressources ou outils numériques pour l’enseignement et l’apprentissage.

Moodle est la plateforme d’apprentissage en ligne utilisée par l’EPFL. Ainsi, les étudiantes et les étudiants la considèrent comme un espace central où il est possible de trouver toutes les informations sur l’ensemble de leurs cours. En plus d’être un « must have » de leur point de vue, Moodle offre également un large éventail de fonctionnalités pédagogiques très utiles, des activités d’apprentissage telles que les quiz, aux outils de communication comme les forums. Vous pouvez en apprendre plus sur toutes les possibilités sur cette page

Nous vous encourageons donc à utiliser la page Moodle de votre cours comme un espace central où les étudiant·es trouveront tout ce dont ils ont besoin pour votre cours : informations (salles, dates importantes, etc.), ressources (diapositives, notes de cours, etc.), activités d’apprentissage (quiz, devoirs, etc.) ainsi que des liens vers les autres outils numériques que vous pouvez utiliser.

Les « clickers » encouragent les étudiant·es à participer au cours en donnant des réponses à des questions interactives. Les étudiantes et les étudiants peuvent soumettre leurs réponses à l’aide d’un appareil mobile. Les réponses sont affichées instantanément sur un graphique. 

Des études montrent que l’apprentissage est favorisé quand des clickers sont utilisés pour impliquer activement les étudiant·es, car cela leur permet de traiter et d’appliquer les nouvelles idées.

  1. Ils augmentent l’interactivité et la participation en classe, et améliorent donc l’assiduité : attirez ou relancez l’attention des étudiant·es en posant une question « clickers » pour rappeler des informations du cours précédent, pousser leur curiosité ou révéler des incompréhensions. Le graphique généré peut être utilisé pour susciter une discussion générale ou en petits groupes.
  2. Ils facilitent les évaluations formatives des étudiant·es : après avoir présenté une notion importante, une question « clickers » peut fournir un retour immédiat aux étudiant·es sur leur compréhension, et une information intéressante à l’enseignant·e sur leur progression. 

*Le but des clickers est d’encourager la participation, ils ne doivent PAS être utilisés pour noter.

Pour en savoir plus sur la façon d’obtenir et d’utiliser des clickers à l’EPFL, voir ici.

Les clickers sont souvent utilisés conjointement à des « inventaires de concepts » visant à tester les connaissances des étudiantes et des étudiants sur l’application de ces concepts. Consultez la section « Évaluer les connaissances antérieures des étudiant·es » pour plus d’information au sujet des inventaires de concepts.

Les clickers ne sont pas le seul outil que vous pouvez utiliser pour obtenir un retour de la part de vos étudiant·es. SpeakUp est une application développée conjointement par l’UNIL et l’EPFL qui permet de créer des espaces d’échanges temporaires et anonymes sur internet. Il s’agit d’un service gratuit, hébergé en Suisse, très facile à utiliser avec un appareil mobile. Une fois un espace de discussion créé, vous pouvez indiquer à vos étudiant·es qu’il est possible de l’utiliser pour poser leurs questions pendant le cours. Les étudiantes et les étudiants peuvent voir et voter pour les questions des uns et des autres. Vous pouvez ensuite répondre aux questions les plus populaires dans les dernières minutes de votre cours. Vous pouvez aussi regarder leurs questions après le cours et y répondre au cours suivant.

Piazza est un outil de type « forum » qui permet la communication entre enseignant·es et étudiant·es, ainsi que la collaboration entre étudiant·es. Ces derniers peuvent y poster leurs questions, auxquelles les autres étudiant·es peuvent répondre, ainsi que les assistant·es ou les enseignant·es. La caractéristique particulièrement intéressante de Piazza, qui le distingue des autres forum, est qu’il est conçu de façon à ce que les étudiant·es collaborent lorsqu’elles et ils formulent des réponses, comme l’illustre l’image ci-dessous. En outre, les enseignantes et les enseignants peuvent également poser des questions et créer des quiz ou des sondages en ligne.

Image: anatomie d’un post sur Piazza

Piazza est désormais intégré à Moodle, ce qui signifie que vous pouvez facilement créer un forum Piazza sur la page Moodle de votre cours.

Voir le quickstart guide on how to use Piazza pour plus d’informations.

Les cahiers programmables sont des documents interactifs qui combinent des récits multimédias et des morceaux de code exécutables pour mettre ainsi en pratique le concept de « pensée computationelle ». Grâce à leur environnement de programmation en ligne et à la prise en charge de la narration, des visualisations interactives et de divers types d’activités d’apprentissage, ces cahiers offrent de grandes possibilités pour divers types de scénarios pédagogiques :

  • Démonstrations virtuelles : les cahiers vous permettent de concevoir (ou de réutiliser) très facilement des visuels interactifs pour montrer aux étudiant·es des choses que vous ne pourriez pas démontrer dans la vraie vie.
  • Manuels interactifs : les cahiers peuvent intégrer des éléments de texte enrichi comprenant des images, des équations, toutes sortes de médias et, bien sûr, du code exécutable, ce qui permet également de créer très facilement des illustrations et des activités interactives.
  • Feuilles d’exercice : les cahiers sont conçus pour la résolution interactive de problèmes et supportent un large éventail d’activités d’apprentissage multimédia. Ils peuvent donc être d’excellentes feuilles d’exercice pour les étudiant·es de toutes les disciplines.
  • Devoirs notés : les cahiers sont dotés d’outils de notation automatique, ce qui permet d’augmenter les enjeux des devoirs que vous donnez.
  • Travaux pratiques et projets : que ce soit pour analyser des données, résoudre des problèmes par le calcul ou rédiger des rapports, les cahiers sont des compagnons idéaux pour les travaux pratiques ou les projets.

L’EPFL utilise la technologie open source Jupyter pour l’implémentation de cahiers programmables et met à disposition une plateforme centralisée JupyterLab dédiée à l’éducation appelée noto

Apprenez-en plus au sujet des expériences et des bonnes pratiques des enseignant·es qui utilisent cet outil à l’EPFL et consultez les cahiers déjà développés sur le site des cahiers Jupyter pour l’enseignement.

Étudier requiert un ensemble de compétences spécifiques (prise de notes, résolution de problèmes, planification, etc.) que les étudiant·es acquièrent et développent au cours de leur parcours universitaire. Alors que, dans l’enseignement secondaire, les élèves reçoivent généralement des instructions explicites et sont étroitement encadrés sur la manière d’étudier efficacement, à l’université, les étudiant·es doivent en principe se débrouiller seuls pour devenir autonomes et s’adapter à un environnement d’étude autodirigé. Elles et ils doivent d’abord identifier les stratégies qui ne sont pas efficaces ni adaptées pour ensuite les « désapprendre » et acquérir de nouvelles méthodes d’étude. Le Learning Companion est un outil en ligne conçu pour aider les étudiantes et les étudiants à auto-évaluer leurs compétences d’étude et pour leur fournir un feedback et des conseils sur la manière d’adapter leurs habitudes d’apprentissage. Il s’appuie sur les concepts théoriques et les recommandations de l’ouvrage « Apprendre à étudier » (Tormey & Hardebolle, 2017)

Vous pouvez utiliser le Learning Companion dans votre classe de deux façons :

  • recommandez à vos étudiant·es d’utiliser de manière autonome le module « Habitudes » pour faire un état des lieux de leurs stratégies d’apprentissage et découvrir des méthodes considérées comme efficaces et prouvée par la recherche (par exemple, la méthode Cornell de prise de notes à la main ou la « Retrieval practise » qui consiste à essayer de se rappeler des informations au lieu de les relire). Pour utiliser ce module, il suffit de partager le lien vers le compagnon (https://companion.epfl.ch/) avec vos étudiant·es ;

configurez le module « Exercices » pour activer un journal d’apprentissage en ligne permettant aux étudiant·es de faire leurs exercices par le biais de cycles « faire » (travailler sur l’exercice), « vérifier » (analyser le travail à l’aide de la solution), « réfléchir » (remplir un questionnaire de réflexion). Chaque entrée dans le journal met à jour un tableau de bord intégré permettant aux étudiant·es d’identifier les récurrences de difficultés au cours du semestre. En tant qu’enseignant·e, votre tableau de bord vous donnera une vue d’ensemble des difficultés des étudiant·es sur les différents exercices. Pour utiliser ce module, veuillez contacter Patrick Jermann, du Centre pour l’éducation à l’ère digitale.

Le concept de cours en ligne ouverts et massifs (MOOCs) est basé sur l’utilisation de conférences vidéo, mais avec quelques différences importantes :

  •  un MOOC est généralement constitué d’un certain nombre de ressources en ligne, organisées en unités thématiques et publiées sur le Web à intervalles réguliers (en général une fois par semaine) pour toute personne intéressée par le sujet. Des questions interactives en ligne, sous forme de quiz ou d’autres types d’exercices interactifs, sont généralement intégrées aux unités afin de fournir un retour régulier aux étudiant·es sur leur compréhension du matériel pédagogique. 
  • Un élément très important est celui des devoirs, qui sont normalement effectués chaque semaine. Cela permet aux étudiantes et aux étudiants de prouver que leur participation au cours a été évaluée (pour obtenir un certificat par exemple). 
  • Les MOOCs ont également une orientation sociale, car ils offrent une plateforme permettant aux étudiant·es de poser des questions et de créer des fils de discussion. 

Les MOOCs déjà publiés offrent un recueil riche, plein d’idées et de ressources soigneusement sélectionnées, sur la façon dont d’autres enseignent (en ligne). En outre, ils vous permettent de devenir membre d’une communauté éducative très dynamique qui partage en permanence ses expériences et ses idées sur la façon d’améliorer l’enseignement. Pour avoir des idées sur la façon d’enseigner dans votre domaine, vérifiez si un MOOC existe sur le sujet. Si vous disposez déjà de supports de cours ou autres ressources éprouvées, pourquoi ne pas partager votre savoir en créant votre propre MOOC, qui peut être limité à un public interne (étudiantes et étudiants de l’EPFL) ou diffusé plus largement?

Le Centre pour l’éducation à l’ère digitale (CEDE) de l’EPFL a été créé pour consolider les compétences et le savoir-faire EPFL, ainsi que pour développer des technologies et des pratiques dans le domaine des MOOCs. Avec l’aide et les conseils du CEDE, les enseignantes et les enseignants de l’EPFL peuvent créer leur propre MOOC, qui peut être utilisé comme une ressource supplémentaire pour les étudiant·es ou pour inverser un cours (plus d’informations sur les classes inversées ici). Les enseignantes et les enseignants qui souhaitent développer un MOOC peuvent demander un financement (plus d’informations ici).

Vous pouvez trouver des MOOCs déjà existants sur des plateformes comme Coursera, edX, Khan academy, Swiss MOOC Service et FUN (France Université Numérique). Vous pouvez trouver tous les MOOCs produits à l’EPFL sur le catalogue en ligne.

Citer correctement ses sources et avoir de l’honnêteté intellectuelle s’acquièrent, comme la plupart des bonnes habitudes, par la pratique, renforcée par la répétition et améliorée par les corrections.

Lorsque vous confiez aux étudiant·es des projets, exposés, mémoires ou autres travaux, il est important de leur rappeler de bien citer leurs sources. Étant donné que les pratiques de citation varient (selon la revue, la discipline et le type de source), il pourrait être utile à vos étudiant·es d’obtenir des exemples spécifiques à leur contexte d’étude. Pour en savoir plus sur comment, quand et pourquoi faire une citation, dirigez vos étudiant·es vers la page : Citation et droit d’auteur

Pour les projets de Master et les thèses de doctorat, encouragez les étudiantes et les étudiants à commencer dès que possible à rédiger une bibliographie conforme en faisant des citations correctes dans le texte. Donnez-leur un feedback et orientez-les si nécessaire vers les conseils et formations offerts par la bibliothèque.

Pour plus d’informations sur les outils anti-plagiat, rendez-vous ici.

Vous avez une idée de projet dans le domaine de l’éducation ? La vice-présidence associée pour l’éducation a créé deux fonds pour soutenir des projets éducatifs. Le fonds DRIL vise les ressources numériques et le fonds MAKE l’apprentissage par projet. Les équipes de CEDE, CAPE, DLL et LEARN vous accompagneront dans la formulation, le développement et l’évaluation de vos projets pour un impact maximal.

Le fonds DRIL aide les enseignants à créer des ressources numériques pour que les élèves acquièrent des compétences polytechniques et des concepts fondamentaux en sciences et en ingénierie. Il soutient également le développement d’outils numériques destinés à soutenir l’apprentissage de la résolution de problèmes et faciliter le feedback des enseignants.

En savoir plus sur DRIL et lien vers le formulaire de soumission

Le fonds MAKE vise à donner aux étudiants l’occasion de se confronter aux défis posés par l’interdisciplinarité au cours de leur formation. Les projets donnent aux étudiants une longueur d’avance pour développer les compétences dont ils auront besoin dans leur avenir professionnel. 

En savoir plus sur MAKE et lien vers le formulaire de soumission

Si vous êtes à la recherche des ressources numériques que vous pourriez réutiliser dans votre cours, comme des images, des vidéos, des démonstrations virtuelles ou d’autres types de logiciels (souvent appelées « objets pédagogiques réutilisables » ou RLO), voici quelques liens utiles :

  • Merlot est une communauté internationale d’éducateurs·trices, d’apprenant·es et de chercheurs·euses, qui offre l’une des plus grandes bases de données de ressources pédagogiques accessibles à l’aide d’un moteur de recherche. 
  • OER commons est une bibliothèque numérique publique de ressources éducatives libres de droits organisées par domaine ou par type de matériel.
  • La bibliothèque de l’Université de l’Illinois dispose d’un guide public pour la recherche et l’utilisation d’objets pédagogiques de différents types.
  • Open Washington est un réseau de ressources éducatives libres basé aux États-Unis qui propose des liens vers des manuels, supports de cours, vidéos et images librement utilisables.
  • Des vidéos et simulations se trouvent également sur des sites grand public, comme YouTube.

Différents types de licences (comme les Creative Commons) protègent les droits des auteur·es qui publient des articles, des notes de cours ou du matériel pédagogique. Vérifiez la licence du contenu que vous souhaitez réutiliser et créditez les auteur·es en conséquence. Si vous développez du matériel (qu’il s’agisse de contenu ou de logiciel) que vous souhaitez partager plus largement, veillez à choisir la licence appropriée. Vous pouvez en savoir plus sur les pages de l’initiative Open Science de l’EPFL.

Il existe également une série d’autres outils disponibles en dehors de l’EPFL. Ils pourront peut-être vous être utiles (nous n’en recommandons aucun en particulier) :

  • Graasp est un outil originellement développé à l’EPFL, qui fournit un environnement de travail en groupe dans lequel vous et les étudiant·es pouvez poster des ressources. Les ressources postées peuvent être visualisées et annotées par les autres utilisatrices et utilisateurs de l’environnement. Cela permet aux étudiantes et aux étudiants d’être actifs dans la construction de ressources pour un cours, plutôt que de consulter passivement des ressources que vous postez à leur attention. Les étudiantes et les étudiants impliqués dans des projets en groupe peuvent créer et configurer leur propre environnement Graasp pour partager les idées et les ressources au sein de leur groupe.
  • SWITCH Drive offre la possibilité à tous les membres de la communauté de l’enseignement supérieur suisse de stocker et de partager des fichiers, avec des fonctionnalités similaires à celles de Dropbox ou de Google Drive, mais hébergées en Suisse.
  • Google Docs permet à la fois le partage et la rédaction collaborative de fichiers en temps réel. Vous pouvez utiliser Google Docs dans vos cours interactifs pour créer des tableaux blancs partagés modifiables, pour le brainstorming collaboratif et les activités de groupe par exemple. Les étudiantes et les étudiants peuvent utiliser Google Docs pour des travaux et des projets de groupe. Il convient toutefois de faire attention aux questions de protection des données : aucune information sensible ne doit être partagée à l’aide de cet outil.

L’EPFL soutient les étudiant·es par un large éventail de moyens informatiques pour favoriser directement ou indirectement leur apprentissage.

  • Le Département des systèmes d’information (IT) offre aux étudiant·es des moyens informatiques censés être parmi les meilleurs !
  • Poséidon : par ce service, l’EPFL vise à généraliser l’usage d’ordinateurs portables par les étudiant·es, avec service de maintenance, pour pouvoir limiter les salles informatiques à l’utilisation d’applications particulières nécessitant des machines plus performantes.
  • Le Centre pour l’éducation à l’ère digitale (CEDE) développe et héberge également des applications pour les étudiant·es, comme le Learning Companion (une application qui les aide à auto-évaluer et à améliorer leurs compétences en méthodologie de l’apprentissage) ou la plateforme centralisée JupyterLab noto.

Pour toute information sur les salles informatiques des facultés ou des sections, vous pouvez vous adresser au ou à la responsable informatique de la section.