Stratégies de contrôle assisté pour exosquelettes des membres inférieurs

©Alain Herzog

Le but de ce projet est d’étudier et de mettre en œuvre le potentiel des exosquelettes TWIICE et eWalk pour les stratégies de contrôle assisté.

Les exosquelettes, ou appareils orthopédiques qui aident à la marche, constituent des outils prometteurs pour aider les personnes ayant un handicap physique à retrouver leur mobilité. A l’EPFL, le groupe REHAssist a développé l’exosquelette TWIICE dans le but d’aider les personnes atteintes de lésions médullaires à marcher. Avec comme leitmotiv la simplicité, cet appareil portable a répondu aux attentes en termes de robustesse, de légèreté et de fiabilité. Le prototype doit cependant être adapté pour convenir à une personne en particulier.

Ce projet vise à améliorer la polyvalence de TWIICE, en l’adaptant à différentes morphologies d’utilisateurs, différents besoins et différentes maladies. Ces développements comprennent des réglages mécaniques de la longueur, une conception revue pour les personnes mesurant jusqu’à 1,85 m et un nouveau système d’actionnement afin de rendre le processus de fabrication plus simple, plus rapide et moins coûteux. Le projet comprend des tests et des validations avec les utilisateurs dans le but ultime de participer au Cybathlon 2020.

Parallèlement, le groupe REHAssist explorera une nouvelle initiative pour aider les personnes en bonne santé à marcher dans la vie quotidienne. Le groupe sera chargé de développer les stratégies de contrôle, d’intégration et des tests avec les utilisateurs du dispositif nommé eWalk, fourni par la société mécatronique Sonceboz.

Ce projet de deux ans est mené par le Groupe REHAssist, qui fait maintenant partie du Laboratoire de biorobotique (BIOROB), dirigé par le professeur Auke Ijspeert. Il est financé par Sonceboz.

Principal investigator Dr Mohamed Bouri
Period 2019-20
Sponsor Sonceboz
Laboratory BIOROB