Je m’intéresse à l’entrepreneuriat…

Peut-on étudier et lancer sa start-up en même temps? Comment imaginer des produits innovants? Qu’est-ce qu’un ingénieur-entrepreneur?

…j'entreprends des études à l'EPFL

De nombreuses start-up sont créées chaque année à l’EPFL impliquant les étudiants issus de diverses formations. Si le cursus de l’École permet aux curieux de développer leurs compétences entrepreneuriales, des aides, aussi bien financières qu’en termes d’infrastructures et de coaching, sont disponibles. Illustration ci-dessous avec les réalisations de quelques alumni entamées à l’EPFL, alors qu’ils n’étaient encore qu’étudiants. 

Faculté de l’environnement naturel, architectural et construit – Bestmile

Découvrir la faculté

Tous deux titulaires d’un Master en Génie civil de l’EPFL, Anne Mellano et Raphaël Gindrat ont fondé Bestmile en 2014, une entreprise spécialisée dans la gestion de flottes de véhicules autonomes. Dans la course à la conception de la mobilité du futur, la solution de Bestmile, permettant à la fois de planifier, gérer et optimiser les trajets de flottes de véhicules, a le vent en poupe. L’entreprise a ainsi successivement levé 3,5 millions de francs en 2016, 10,5 millions en 2017 et 16,2 millions en 2019. Si l’entreprise est toujours basée à Lausanne, elle se développe désormais aux États-Unis, en Asie et au Moyen-Orient.

Faculté des sciences de base – Bloom Biorenewables

Découvrir la faculté

Dans le but de limiter l’utilisation de pétrole en tant que matière première dans l’industrie chimique, Bloom BioRenewables souhaite s’appuyer sur la biomasse. L’objectif de ses fondateurs, Remy Buser et Jean Behaghel, chacun titulaire d’un Master en Chimie et génie Chimique de l’EPFL, est d’utiliser des déchets, notamment issus de l’agriculture, pour développer des molécules destinées à des domaines aussi variés que le textile, les cosmétiques ou l’industrie pharmaceutique, tout en réduisant les émissions de CO2 issues de ces transformations. Leur technologie permet ainsi d’extraire efficacement et à bas coûts les différents éléments présents dans ces déchets pour mieux les valoriser dans l’industrie chimique. Créée en 2019 à l’Innovation Park de l’EPFL, l’entreprise a déjà levé 700 000 francs et a notamment remporté un Tech for Impact Award.

Faculté des sciences de la vie – Lunaphore

Découvrir la faculté

Créée en 2014 au sein de l’Innovation Park de l’EPFL, Lunaphore a depuis levé 11,3 millions de francs pour lancer en 2019 son premier produit à destination des laboratoires de recherche, des entreprises pharmaceutiques et des hôpitaux. L’entreprise a notamment été lancée par Déborah Heintze, titulaire d’un Master en Ingénierie des sciences du vivant de l’EPFL, et Diego Gabriel Dupouy, alumnus du programme Master MNIS (Micro- et nanotechnologies pour les systèmes intégrés) conjoint entre l’EPFL, Grenoble INP et Politecnico di Torino. Elle propose une solution pour classifier rapidement et efficacement les types de tumeurs à l’issue de biopsies. De quoi obtenir des résultats fiables et rapides dans les protocoles de détection de cancers.

Faculté des Sciences et techniques de l’ingénieur – Flyability

Découvrir la faculté

L’entreprise, fondée par Adrien Briod et Patrick Thévoz, deux alumni de l’EPFL en microtechnique, propose un drone résistant aux collisions, capable de s’infiltrer dans des endroits confinés dans le but d’inspecter des installations industrielles potentiellement dangereuses, sans avoir à recourir à l’intervention humaine. Le dispositif peut également assister des secouristes, tout en assurant leur sécurité. Créée en 2014, l’entreprise a levé 16 millions de dollars à ce jour, et se développe désormais aux États-Unis et au Canada.

Faculté informatique et communications – Faceshift

Découvrir la faculté

C’est notamment grâce à son implication dans l’épisode VII de Star Wars – Le réveil de la Force – que la startup Faceshift s’est faite remarquer. Sa technologie, basée sur la capture 3D d’expressions faciales en temps réel, a en effet permis à des acteurs d’animer des personnages virtuels de façon précise, rapide et simple. Créée en 2012 par des étudiants des Écoles polytechniques fédérales de Lausanne et Zurich, dont Sofien Bouaziz, titulaire d’un Master et d’un Doctorat en Informatique de l’EPFL, l’entreprise a récemment été rachetée par Apple, ce qui a permis à l’équipe de poursuivre le développement de son projet au sein du siège de l’entreprise californienne, à Cupertino.

Outils d’orientation

Orientation thématique

Les implications de certaines expertises dans des domaines phares sont parfois insoupçonnées. Pour relever des défis complexes, des passionnés mettent à profit leurs connaissances pour relever ensemble des défis de portée mondiale.

Le Bachelor à l’EPFL

L’EPFL permet d’accéder à la plupart des disciplines de l’ingénierie, des sciences exactes et de l’architecture. Au niveau Bachelor, 13 programmes sont proposés.