Faculté des sciences de la vie

Cultive l’éducation, la recherche et l’innovation à l’interface de l’ingénierie et de la biologie pour faire progresser la compréhension du monde vivant et résoudre les problèmes biomédicaux.

Bioengineers at EPFL have created miniature intestines in a dish that match up anatomically and functionally to the real thing better than any other lab-grown tissue models. The biological complexity and longevity of the new organoid technology is an important step towards enabling drug testing, personalized medicine, and perhaps, one day, transplantations. ©EPFL – Mikhail Nikolaev – Lütolf lab

Notre mission

EPFL students working on portable biosensor

Education

Nous formons des ingénieurs en sciences de la vie avec une solide base polytechnique. Nos étudiants acquièrent une formation pluridisciplinaire et étudient la biologie conjointement avec l’ingénierie, les sciences fondamentales et l’informatique. Nous offrons un programme de bachelor et master en ingénierie des sciences du vivant, ainsi que quatre programmes de doctorat en biotechnologies et bio-ingénierie, en biologie computationnelle et quantitative, approches moléculaires du vivant et en neurosciences.

Recherche

Nos groupes de recherche opèrent à l’interface de la biologie, des sciences fondamentales, de l’informatique et l’ingénierie. Cet environnement interdisciplinaire stimule la recherche innovante pour répondre aux questions fondamentales des sciences biologiques. Des plateformes technologies et une infrastructure de pointe soutiennent nos scientifiques à repousser les limites du savoir dans les domaines du développement, des neurosciences, de l’immunologie, du cancer, des maladies infectieuses et de la bio-ingénierie.

Prosthetic hand feels objects

Innovation

Nous cultivons un climat créatif d’exploration et d’application des compétences et des technologies au profit de l’Humanité. Le programme phare d’encouragement à l’innovation, Catalyze4Life, facilite l’avancement du savoir-faire scientifique vers les mises en pratique. Le maintien d’un dialogue constructif et ouvert entre la science, l’industrie et la société civile est au cœur de nos préoccupations.

PhD student with virtual reality goggles during stress test

La réalité virtuelle aide à mesurer la vulnérabilité au stress

Voir

Des chercheurs en sciences comportementales de l’EPFL ont mis au point un test en réalité virtuelle qui évalue la vulnérabilité d’un individu au stress par l’exploration d’environnements immersifs. Grâce au modèle obtenu, la recherche sur le stress se dote de l’un de ces premiers outils qui ne reposent pas sur les évaluations subjectives.

Chiffres clés

1,094

Etudiants en bachelor, master et PhD

52

Groupes de recherche

40+

Entreprises fondées