Je m’intéresse au développement durable…

Comment imaginer un avenir plus durable? Quel est le rôle des sciences et des technologies dans cette transition? Dans quels domaines peut-on réduire l’utilisation de ressources et optimiser les rendements? 

…j'entreprends des études à l'EPFL

Véritable défi pour nos sociétés, le développement durable est devenu une préoccupation majeure dans tous les domaines d’activité, tant le sujet est vaste, et l’urgence, toujours plus pressante. Dans ce contexte, les spécialistes de l’EPFL, formés dans un contexte interdisciplinaire et donc capables de comprendre les enjeux dans leur globalité, ont tous un rôle à jouer et une expertise à apporter dans la construction d’un avenir plus durable. 

Faculté des sciences et techniques de l’ingénieur

Découvrir la faculté

Appelés à maîtriser parfaitement le cycle de vie de produits issus de l’industrie, à devenir des experts en conversion énergétique ou à concevoir des réseaux électriques s’étendant sur plusieurs continents, les étudiants formés au sein de la Faculté des sciences et techniques de l’ingénieur jouent un rôle clé dans la construction d’un avenir durable: qu’il s’agisse de réduire la quantité utilisée de matériaux ou de les recycler, d’augmenter l’efficacité des cellules photovoltaïques en travaillant sur une meilleure absorption des rayons du soleil ou de développer des solutions de production propre et de stockage d’hydrogène comme alternative aux énergies fossiles, les ingénieurs en matériaux, microtechnique, mécanique et génie électrique et électronique peuvent tous apporter leur pierre à l’édifice de la durabilité.

Faculté de l’environnement naturel, architectural et construit

Découvrir la faculté

Les infrastructures de transports et les habitations sont des sources conséquentes d’émissions de CO2 où un potentiel d’optimisation énergétique est réalisable. La rénovation de bâtiments intégrant des cellules photovoltaïques aux toitures et façades, la végétalisation des espaces ou encore l’exploitation de la géothermie dans des circuits optimisés pour minimiser les pertes sont autant de domaines dans lesquels les architectes, ingénieurs civils et ingénieurs en sciences de l’environnement agissent. La préservation de ressources sous stress, telles que l’eau ou le sol, la gestion intelligente des villes et le développement d’environnements urbains mixtes et de réseaux de transports multimodaux, permettant de réduire les transports individuels et de favoriser la consommation locale, font également partie de leurs leviers d’action.

Faculté des sciences de base

Découvrir la faculté

Qu’il s’agisse de modéliser des phénomènes climatiques, d’utiliser des procédés biochimiques pour assainir des eaux polluées ou de maîtriser des phénomènes tels que la fusion thermonucléaire pour en faire une source quasi inépuisable d’énergie, les mathématiciens, chimistes et physiciens formés au sein de la Faculté des sciences de base ont dans leurs mains les clés d’un avenir plus durable. Le développement de filtres moléculaires visant à capturer le CO2 dans l’optique de le transformer en molécules d’intérêt, ainsi que l’exploitation de la biomasse comme source renouvelable de molécules destinées à remplacer les dérivés du pétrole dans les industries textiles ou cosmétiques, font également partie de leurs objectifs pour développer des produits et techniques durables à l’empreinte carbone réduite.

Faculté des sciences de la vie

Découvrir la faculté

Dans l’environnement fluctuant dans lequel l’être humain évolue en raison du changement climatique, les ingénieurs en sciences du vivant s’attèlent notamment à l’étude de l’évolution du comportement microbien ainsi qu’à celle de nouvelles épidémies. La médecine personnalisée, la lutte contre la résistance aux antibiotiques et la conception de systèmes de santé robustes, profitant de l’essor des technologies médicales et des systèmes d’information, font également partie des thématiques qui leur permettront de développer des thérapies plus durables.

Faculté informatique et communications

Découvrir la faculté

Dans un monde de plus en plus numérisé, les ingénieurs en informatique et en systèmes de communication sont chargés de développer des systèmes sécurisés de transfert, de stockage et d’analyse de données, garantissant l’anonymat des personnes. La réduction de la consommation énergétique des centres de données, la neutralité du web et la distribution des systèmes pour garantir un accès démocratique à la connaissance sont également des sujets cruciaux pour la durabilité des environnements virtuels ainsi développés.

Outils d’orientation

Orientation thématique

Les implications de certaines expertises dans des domaines phares sont parfois insoupçonnées. Pour relever des défis complexes, des passionnés mettent à profit leurs connaissances pour relever ensemble des défis de portée mondiale.

Le Bachelor à l’EPFL

L’EPFL permet d’accéder à la plupart des disciplines de l’ingénierie, des sciences exactes et de l’architecture. Au niveau Bachelor, 13 programmes sont proposés.