Architecture

On y vit, on y travaille, on y apprend, on s’y distrait, on y meurt aussi. Les constructions humaines sont à l’image de ceux qui les imaginent et les habitent: diverses. Elles sont dès lors le fruit de préoccupations et de volontés techniques, sociales, pratiques, esthétiques, culturelles, économiques et, de façon croissante, environnementales.

Ce cursus a pour objectif de former des architectes EPF exigeants et efficaces, mais également capables de s’adapter aux évolutions de la société. Pour y parvenir, le corps enseignant s’engage pour transmettre un bagage tant théorique que pratique aux futurs architectes. Car c’est là l’essence même de ce métier: le choc créateur entre une réflexion et des réalités de terrain toujours plus contraignantes. Autre défi d’importance, la nécessité pressante de réconcilier l’espace bâti et l’espace naturel. Les échelles changent aussi. Le local ne peut se penser sans une référence au régional, au territoire et à son développement. Concernés par nombre de débats de société, les architectes doivent nourrir leur créativité en jonglant entre plusieurs disciplines, ce qui, loin d’assécher leur pratique, la rend toujours plus intéressante et essentielle.

Les étudiants peuvent enrichir leurs connaissances pratiques et leur expérience par d’autres moyens que les cours, notamment grâce à une place en atelier.

Une idée naît dans un esprit. Elle peut ensuite prendre forme sur un écran par l’entremise d’un logiciel 3D. Elle peut aussi naître au bout des doigts par la réalisation d’une maquette. C’est un exercice que continuent de pratiquer nombre d’architectes malgré les progrès réalisés par les techniques de rendu virtuel. Les étudiants ont à leur disposition une place de travail en atelier, et peuvent profiter des infrastructures de l’atelier des maquettes, imprimer leurs dessins et créer des volumes directement en 3D. La bibliothèque d’architecture, située dans le Rolex Learning Center, propose par ailleurs un ensemble d’ouvrages en libre accès. Pendant toute la durée de leur cursus, les étudiants peuvent recevoir des conseils particuliers de la part du corps enseignant, notamment lors des séances d’exercices, mais aussi parfaire leur formation grâce à des conférences et expositions.

Certains cours communs, notamment en sciences humaines et sociales, regroupent les étudiants de diverses disciplines, leur permettant ainsi d’entrer en contact avec les différents profils présents sur le campus.

Présentation du programme

Pendant les trois ans que dure le Bachelor, les étudiants acquièrent les bases de la discipline grâce à une série de cours qui couvrent l’essentiel de ses domaines. La formation de base qu’est le Bachelor, tel que défini par les accords de Bologne, dure trois ans, soit six semestres. Durant la première année, les étudiants doivent suivre les classiques enseignements propédeutiques, autrement dit les fondations. Puis viennent les finitions, tout aussi importantes, faites de la théorie et de l’histoire de l’architecture, de l’étude de la construction et des technologies durables, de l’art et de l’expression architecturale, de l’urbanisme et des sciences sociales. Cette richesse est augmentée par des enseignements pluridisciplinaires dispensés par des spécialistes non seulement en architecture, mais encore en ingénierie civile et en sciences et ingénierie de l’environnement.

Si le Bachelor est l’occasion d’acquérir une grande partie du bagage théorique et pratique des futurs architectes, il se conclut par une nécessaire et enrichissante plongée dans la réalité professionnelle.

À l’issue du Bachelor, les étudiants doivent réaliser un stage pratique de douze mois. Cette condition sine qua non pour être admis au niveau Master est une occasion très profitable de confronter ses premiers acquis théoriques à la pratique et de parfaire son savoir. Les architectes en formation peuvent ainsi aiguiser leurs connaissances dans certains domaines plus concrets, comme la gestion et le financement de projets ou encore la conduite de travaux. La gestion du cadre de travail et les relations humaines sont également des aspects à ne pas négliger.

L’architecture est aussi fortement influencée par la culture. Découvrir d’autres pays, c’est l’occasion de développer une autre approche de l’architecture et d’enrichir ses propres références. Pour ce faire, les étudiants ont la possibilité d’effectuer un échange universitaire durant la troisième année Bachelor.

Bachelor: plan d’études simplifié

Master: perspectives

À une solide formation de base systématique à la fois théorique, scientifique et appliquée au niveau Bachelor, succède au niveau Master une approche approfondie des questions liées aux enjeux actuels: préservation de l’environnement, promotion d’un développement durable, optimisation des constructions sur le plan énergétique, utilisation de matériaux nouveaux, nécessité de maîtriser les coûts de production, ou encore anticipation des conséquences sociales et économiques des décisions en matière de planification.

Informations détaillées


Veuillez noter que les informations concernant la structure des programmes ainsi que les plans d’études simplifiés sont susceptibles d’être ajustés et qu’ils ne sont pas juridiquement contraignants. Seuls les règlements et plans d’études officiels font foi.

Perspectives professionnelles

Si les études en architecture mènent naturellement à exercer la profession d’architecte, elles offrent également de nombreuses possibilités liées à ce métier, ainsi que d’autres débouchés moins attendus. Les architectes ont ainsi la possibilité de travailler de manière indépendante ou d’être employés. Leur formation leur permet de gérer des tâches variées, allant de la matérialisation d’idées par le dessin et les maquettes à la supervision de chantiers et la coordination de différents corps de métiers.

Qu’il s’agisse de contrôler la qualité des sols ou d’évaluer les performances énergétiques des bâtiments, les architectes ont l’opportunité de collaborer avec des entreprises de construction ou des bureaux d’études afin de mener à bien leurs projets.

Les architectes mettent également leurs compétences au service des administrations publiques dans les domaines de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme ou encore de la conservation du patrimoine. D’autres débouchés moins attendus tels que la scénographie de spectacles ou d’expositions, l’édition ou la gestion immobilière sont également envisageables. Enfin, une autre option consiste à approfondir sa formation, en effectuant un travail de Doctorat qui ouvre des portes dans l’enseignement et la recherche dans des domaines passionnants tels que le design intégré, le développement durable ou la sociologie urbaine.

Contact

Si vous souhaitez obtenir davantage de détails sur ce programme, veuillez utiliser les contacts ci-dessous:

[email protected]


0041 21 693 32 11