Déchets radioactifs

L’élimination des déchets radioactifs est soumis à la loi et ordonnance sur la radioprotection (LRaP, ORaP) 

Chaque année, l’Office Fédérale de la Santé Publique (OFSP) organise, en collaboration avec l’institut Paul Scherrer (PSI) une campagne de collecte des déchets radioactifs.

Une substance est considérée comme radioactive si son activité est au dessus de la limite d’exemption (LE). C’est l’ORaP qui définit les limites d’exemption pour chaque radionucléide.

En dessous de cette valeur seuil, le déchet n’est pas radioactif et doit être traité en fonction de ces autres propriétés (chimiques, biologique, nanomatériau).

Lorsque la valeur d’exemption et dépassé ET si le producteur du déchet n’a pas d’autorisation de l’OFSP pour utiliser et éliminer la substance, le déchet doit rester dans le laboratoire jusqu’à ce que son activité descende sous la limite d’exemption.

Les déchets doivent alors être stockés dans les laboratoires et éliminés lors de la prochaine campagne de collecte.

Le détenteur d’une autorisation de l’OFSP peut utiliser et éliminer des substances radioactive jusqu’à 100 x LE de l’activité absolu de la substance par mois.

En Faculté des Sciences de Base (FSB) la gestion des déchets radioactifs est sous la responsabilité des “Experts en radioprotection”. Pour chaque radionucléide, l’expert détermine si:

Niveau de radioactivité Mesure
< 1 x EL Déchets non radioactif
Déclin de la radioactivité rendant LE atteignable rapidement (1 an) Déchets conservés jusqu’à les déchets ne sont plus considérés radioactifs

Demi-vie très importante,
activité très haute

Déchets gérés par le PSI