Dangers cryogéniques

Les liquides cryogènes (ou cryogènes) sont largement utilises dans notre école comme agent réfrigérant pour de nombreuses expériences scientifiques. Différents cryogènes existent, les plus utilisés sont l’azote liquide et l’hélium liquide. De façon similaire aux gaz sous pression, les cryogènes combinent également des dangers physiques et chimiques.

Se référer à la fiche de données de sécurité (FDS) pour les informations sur les dangers d’un cryogène particulier

Les dangers principaux associés aux liquides cryogènes sont:

  • Les températures extrêmement basses (−196 ℃ pour l’azote et −269 ℃ pour l’hélium) peuvent provoquer des engelures par contact direct avec la peau. La peau non protégée peut adhérer aux métaux refroidit par les liquides réfrigérants et se déchirer quand on veut se détacher.
  • Tous les liquides cryogéniques produisent de larges volumes de gaz quand ils s’évaporent. Seulement 1 L d’azote liquide produit 678 L de gaz, et 1 L d’hélium liquide produit 738 L de gaz. Le gaz chasse l’air de la pièce et l’oxygène peut diminuer jusqu’à des niveaux dangereux pouvant déboucher sur un danger d’asphyxie.
  • L’évaporation lente des cryogènes et les températures basses associées peuvent conduite à une augmentation de la concentration en oxygène (l’oxygène condense à −182 ℃) et créer des conditions potentiellement explosives.
  • Le plastique et le caoutchouc deviennent fragiles si ils sont refroidit aux températures des cryogènes. Ils cassent facilement même avec une faible contrainte appliquée. Ces matériaux doivent être évités lors du travail avec les cryogènes.
  • Inflammable: lors de l’évaporation, le liquide cryogène peut former un mélange extrêmement inflammable avec l’air.
  • Oxydant: l’oxygène, bien que non inflammable, va aider et accélérer un feu. De plus, les matériaux qui sont non-combustibles en condition standard (Teflon, aluminum, zinc, …) peuvent brûler en présence d’oxygène liquide.
  • Toxique ou Corrosif: avec le rejet de grandes quantités de monoxyde de carbone gazeux du liquide, la mort au moment de l’exposition est quasi-immédiate.

Vous pouvez vérifier les symboles de dangers chimiques sur notre page des dangers chimiques

Manipulation des cryogènes

Refroidissement: Vous devez immerger très doucement les objets dans les cryogènes pour éviter les éclaboussures et déversements. Vous devez utiliser des pinces pour déposer et reprendre les objets, et rappelez-vous :

Vous devez toujours porter des équipements de protection individuelle (EPI) lors de la manipulation des cryogènes

Transfert: Rappelez-vous, les cylindres pressurisés et non-pressurisés sont conçus pour stocker un type particulier de liquide cryogénique!

Vous ne devez JAMAIS remplir un cylindre cryogénique avec un cryogène différent de celui pour lequel le cylindre est conçu.

Vérifier que les cylindres et les Dewars sont adaptés au cryogène que vous transférez.Quand vous devez transférer un cryogène d’un réservoir à un autre, suivez ces règles basiques pour rester en sécurité :

  • Porter des chaussures fermées ou de travail.
  • Ne laisser pas les conteneurs sans surveillance lors du remplissage.
  • Quand vous remplissez un conteneur plus petit, assurez-vous de le fixer pour ne pas qu’il se renverse.
  • Verser les cryogènes lentement : de cette façon, vous évitez les éclaboussures, déversement et le stress thermique au conteneur.
  • Ne jamais remplir à ras bord les Dewars.

Transport de cryogènes

Il y a différents endroits à l’école où des tanks de stockage statique (Figure 1 dans la galerie) sont à votre disposition pour remplir vos cylindres, pressurisés ou non-pressurisés (Figures 2 and 3 dans la galerie).

Les cylindres pleins sont plutôt lourds. Demandez de l’aide à un collègue pour déplacer les cylindres de grandes capacités. Ne tirez pas un cylindre plein, mais poussez-le toujours pour qu’il ne tombe pas (sur votre collègue!).

Si dans votre labo, vous avez des cylindres sans roues, vous devez les déplacer avec un chariot spécialement conçu pour le transport (Figure 4 dans la galerie ci-dessous pour un exemple).

Transport dans les monte-charges et les ascenseurs

Au moins 2 personnes doivent être impliquées si vous devez transporter des cryogènes dans un ascenseur/monte-charge.

Tous les cylindres voyagent SEULS dans les ascenseurs/monte-charge

A l’étage de départ, une des personnes charge et envoie le monte-charge/ascenseur à l’étage de destination où la deuxième personne attend pour y récupérer.

L’accès au monte-charge / ascenseur est restreint pendant le transport (Figure 5 dans la galerie). Les monte-charges sont munis d’un ruban pour condamner l’accès. Si le ruban est absent, vous pouvez imprimer le document suivant (lien) et l’attacher au cylindre pendant le transport.