Déchets nanomatériaux

Tous les déchets contenant des nanomatériaux doivent être double-emballés. Cela signifie que tout container contenant ce type de déchets doit être doit être placé dans un sac étanche hermétiquement fermé par une fermeture à glissière (zip-lock) ou par thermo soudage.

Le meilleur moyen d’éliminer les ENM (Engineered NanoMaterial) est de les suspendre dans un solvant afin d’éviter leur dispersion. Les ENM en suspension sont récupérés dans une bouteille pour déchets chimiques toxiques, qui sera double emballée comme décrit ci-dessus.

  • Tout déchet contenant des nanomatériaux doit être double-emballé.
  • Toutes les incompatibilités chimiques doivent être considérées.
  • Les objets coupants ou pointus (pipettes, pointes de pipettes, aiguilles, etc.) sont récupérés dans des récipients rigides.
Double-emballage de récipients contenant des déchets liquides

Collecte de matériel souillé par des nanomatériaux

Le matériel contaminé doit être confiné le plus rapidement possible afin de réduire le risque d’inhalation. Les petits déchets, comme les gants ou le papier absorbant, sont récupérés dans des sacs en plastique. Une fois hermétiquement fermés, ceux-ci sont jetés dans les sacs gris pour déchets chimiques toxiques ou dans des récipients fermés. Il faut noter que les sacs gris pour déchets chimiques toxiques doivent être tenus dans des containers fermés par un couvercle.

Récupération de matériel contaminé par des nanoparticules

Les déchets plus encombrants, comme les blouses jetables, ou les grandes quantités de déchets générés en une journée de travail, sont récupérés dans les sacs gris pour déchets chimiques toxiques. A la fin de la journée, le sac est soigneusement fermé pour être ensuite double-emballé. Pour réduire la durée d’exposition aux déchets ENM, et par conséquent le risque d’inhalation, les sacs ne seront fermés qu’une fois pleins ou à la fin de l’activité journalière impliquant des nanomatériaux.

Le déchet double emballé est transporté au point de collecte. Sur l’étiquette, on doit pouvoir trouver les pictogrammes de dangers (chimiques et/ou biologiques), le code OMoD 16 05 06, le nom du produit et la date. Il est essentiel de mentionner sur l’étiquette que le déchet contient des nanomatériaux.