Langage inclusif et genre

Actuellement, la langue française se structure surtout autour de deux genres : le féminin et le masculin, ce dernier étant considéré comme le genre générique. Et pourtant, il existe plusieurs façons de représenter et de rendre visible l’entier du spectre du genre, rendant ainsi notre langage plus inclusif.

Le langage neutre (termes épicènes)

Les mots épicènes sont ceux qui ne véhiculent aucun genre. Beaucoup de ces mots existent comme alternatives aux formes inclusives/contractées en français. Les formulations neutres ainsi que les termes épicènes permettent de s’adresser à toute personne peu importe son genre.

Le tableau ci-dessous montre quelques exemples de formes masculines, féminines, contractées et leur terme épicène équivalent.

Masculin Féminin Contracté Épicène
Le directeur La directrice La∙le directeur∙ice La direction
Le médecin La médecine La∙le médecin∙e Le corps médical
Le professionnel La professionnelle La∙le professionnel∙le Le corps professionnel
L’enseignant L’enseignante L’enseignant∙e Le personnel enseignant
Le collaborateur La collaboratrice La∙le collaborateur∙ice Le personnel

Éviter complètement le genre

Utilisez l’infinitif pour éviter de mentionner le genre quand ce n’est pas nécessaire, ou quand les genres de vos destinataires ne sont pas connus :

  • Il faut avoir 18 ans pour avoir le droit de vote.
  • Compétences requises : Être capable de travailler en équipe.
  • Veuillez remplir le formulaire puis l’envoyer.

Éviter les épithètes genrés

L’utilisation d’épithètes, comme le mot homme (L’homme) pour désigner l’humanité est souvent ambiguë et doit être évitée.

Évitez cela   Essayez

La Femme

 

Les femmes

L’Homme

 

Les hommes

L’Homme (dans le sens de l’humanité)

 

Les humains

Les droits de l’Homme

  Les droits humains

La Journée Internationale de la Femme

  La Journée Internationale des droits des femmes 

Termes français à éviter dans les documents

Évitez les expressions issues d’un système patriarcal et sexiste, notamment dans les documents et formulaires administratifs :

Évitez cela    Essayez

Mademoiselle

 

Madame

L’école maternelle

 

Le jardin d’enfants

La langue maternelle

 

La langue première

  • Nom patronymique
  • Nom de jeune fille
  • Nom d’épouse ou nom d’époux
 
  • Nom de famille
  • Nom d’usage

Alternative au point médian

Certaines personnes peuvent préférer ne pas utiliser la forme contractée en français pour des raisons esthétiques. Si tel est le cas, les termes genrés dupliqués peuvent être utilisés :

  • Les étudiantes et les étudiants…
  • Les traducteurs et les traductrices…

Double désignation avec un adjectif

Si vous utilisez la double désignation et devez accorder un adjectif, adoptez l’accord de proximité (accord au nom/sujet plus proche) ce qui permet, si on respecte l’ordre alphabétique, d’alterner dans un texte les accords au masculin et au féminin. Par exemple :

  • Les vice-recteurs et les vice-rectrices sont compétentes.

Utilisation du point médian

L’utilisation du point médian “∙” va permettre d’accorder un mot du masculin au féminin et de le contracter afin d’éviter une double désignation.

Quelques exemples pour comprendre comment contracter une forme inclusive :

Masculin Féminin Forme inclusive
Un ingénieur Une ingénieure Un∙e ingénieur∙e
Un chercheur Une chercheuse Un∙e chercheur∙euse
Un infirmier Une infirmière Un∙e infirmier∙ère
Un professeur Une professeure Un∙e professeur∙e
Le traducteur La traductrice La∙le traducteur∙rice
Un étudiant Une étudiante Un∙e étudiant∙e
Il Elle Iel (jɛl)
Ils Elles Iels (jɛl)
Lui Elle Ellui (elɥi)
Celui Celle Cellui (sɛlɥi)
Ceux Celles Celleux (sɛlø)

Accord des adjectifs

De plus, les adjectifs sont accordés au genre du nom qu’ils décrivent :

  • Les traducteur∙rices sont compétent∙es.
  • Les étudiant∙es sont actif∙ves. 

*Cette page est adaptée de le Guide de Langage Inclusif produit par Amnesty International.