Improgineering

Le cours “Création collective: arts improvisés et ingénierie” (IMPROGINEERING), intégré au programme Sciences Humaines et Sociales (SHS) de l’EPFL, a été élaboré par le Prof. Simon Henein, en collaboration avec l’artiste de performance Joëlle Valterio et le Centre d’art scénique contemporain de Lausanne (Arsenic).
Depuis 2017, cet enseignement initie les étudiant.e.s aux techniques d’improvisation développées dans les arts vivants (théâtre, musique, danse, performance) et interroge leur possible transposition aux pratiques de conception de l’ingénierie. Les processus créatifs collectifs étudiés sont mis en œuvre à travers un projet qui aboutit à une présentation publique sur la scène de l’Arsenic. Les performances improvisées par les étudiant.e.s intègrent leurs réalisations techniques, révélant ainsi les polarités et articulations entre leur présence physique et celle de leurs artefacts.
Ce cours est ouvert aux étudiant.e.s de l’EPFL et de l’UNIL de niveau master, dans la mesure du nombre de places disponibles.
Le projet de recherche “Performing Arts as Pedagogical Tool in Higher Education” (ASCOPET) est associé au cours, en collaboration avec l’Institut de psychologie et éducation de l’Université de Neuchâtel.

Fiches de cours: automne/printemps

Contact: [email protected], [email protected]

The course “Collective creation: improvised arts and engineering” (IMPROGINEERING) is part of the Social and Human Sciences (SHS) programme at EPFL and was developed by Prof. Simon Henein in collaboration with performance artist Joëlle Valterio and the Centre d’art scénique contemporain de Lausanne (Arsenic).
Since 2017, this course introduces students to improvisation techniques developed in the performing arts (theatre, music, dance, performance) and questions their possible transposition to engineering design practices. The collective creative processes studied are implemented in a project that leads to a public presentation on the Arsenic stage. The performances improvised by the students include technical realisations, revealing polarities and articulations between their physical presence and that of their artefacts.
This course is open to EPFL and UNIL Master students, with a limited number of places.
The research project “Performing Arts as Pedagogical Tool in Higher Education” (ASCOPET) is associated with the course, in collaboration with the Institute of Psychology and Education of the University of Neuchâtel.


Retours des étudiant.e.s récoltés anonymement lors des évaluations semestrielles de l’enseignement réalisées par le Centre d’appui à l’enseignement (CAPE) de l’EPFL:

Ce cours est une vraie opportunité à l’EPFL. Il n’est comparable à aucun autre cours et nous permet vraiment de voir autre chose que ce que l’EPFL à l’habitude de nous proposer. Les intervenants sont tous très intéressants et nous ouvrent à beaucoup de thèmes artistiques, sociologiques, philosophiques… mais qu’on peut facilement relier à nos études. Le fait de pouvoir avoir un cours qui nous fait travailler notre relation à notre corps, à l’espace et aux autres nous permet d’évoluer sur notre manière de travailler en groupe même dans des sujets beaucoup plus scientifiques. On développe une vraie capacité d’écoute du groupe et d’échange.

Ce cours d’SHS est incroyable et de grande qualité! Il permet de recréer du lien avec les autres, avec soi-même, avec son corps et sa part d’humanité, de pousser notre créativité, d’être à l’écoute afin de réaliser quelque chose ensemble. Cela met en avant notre sensibilité, notre intuition, notre laché prise ainsi que notre acuité à communiquer et à coopérer avec l’autre. Les cours théoriques autant que les cours ateliers sont de qualités. Je recommande ce cours que je trouve primordiale et presque “vitale”.

C’est incroyable qu’à l’EPFL on ait accès à ce cours qui est pour moi un des meilleurs pour développer l’individu en plus de développer le scientifique.

Il faudrait songer à donner ce cours au bachelor également, ce cours est très adapté pour le développement d’une pensée personnelle, d’une ouverture d’esprit sur les arts, et d’une confiance en soi, qui serait fort utile durant le bachelor.

Cours très intéressant. On y développe l’écoute de soi, des autres, l’entre-aide, la collaboration, la créativité, l’expression, la tolérance, l’ouverture, la présence sur scène… Un cours passionnant, qui permet de développer des compétences nécessaires au quotidien, et une ouverture d’esprit, ainsi qu’une compréhension / acceptation de soi-même, qui me sera très utile pour le futur.

Je suis très contente qu’il y ait un cours qui propose un pont direct entre la connaissance scientifique et l’improvisation artistique. La manière d’évaluer me permet de réfléchir à ces liens et aussi à mon apprentissage. J’apprécie que le Learning Diary ait un format libre. Excellent cours et encadrement !

L’ingénierie comme levier pédagogique: Descriptif détaillé (pdf)

“Actes du cours 2017-2018”: livret de 56 pages, présentant le cours et les réflexions des étudiant.e.s.
E-pub flipbook à visionner au fond de cette page et PDF à télécharger.

The research project “Performing Arts as Pedagogical Tool in Higher Education” (“Les arts de la scène comme outil pédagogique pour l’enseignement tertiaire” – ASCOPET) is associated with the course, in collaboration with the Institute of Psychology and Education of the University of Neuchâtel.

Visit the page of ASCOPET for more information and scientific publications.


Prof. Simon Henein

Collectively, our creative potential is huge – much greater than that of each one of us individually – but to fully tap into it, we have to be able to create together. That’s why this class delves so deeply into this skill, which will be crucial in the students’ future careers. We look at intuition, expression, listening, trust and self-reflection. The students are exposed to a wide range of approaches to the creative process, from the hard sciences to engineering and stage performance. All these influences will play a part in their professional work.

Prof. Simon Henein, Director of Instant-Lab