Questions fréquentes

1. Candidature EPFL: échange hors Europe
2. Candidature EPFL: échange Europe et Suisse
3. Candidature EPFL: échange double diplôme
4. Sélection: notes, choix des universités
5. Langues: tests et cours de langues
6. Bourse d’échange et frais de semestre
7. Changement de section
8. Calendrier académique dans l’université d’accueil
9. Bulletin de notes obtenu dans l’université d’accueil
10. Echange hors accord

1. Candidature EPFL: échange hors Europe

La lettre de motivation nous permet de voir quelles sont vos motivations pour partir en échange. Vous devez expliquer ici les raisons pour lesquelles vous souhaitez effectuer un échange et ce que cela vous apporterait au niveau de votre parcours académique et votre future carrière ainsi que sur le plan personnel. Vous pouvez choisir de motiver votre 1er choix de destination, ou votre projet d’échange de manière plus générale. Vous pouvez la rédiger en français ou en anglais. La lettre de motivation permet à la commission de sélection de l’EPFL de se déterminer au sujet d’étudiantes et d’étudiants ayant la même moyenne générale au propédeutique et ayant le même choix d’université lors de la sélection.

Si vous avez été sélectionné·e pour un échange hors Europe, vous devrez soumettre le plan de cours après la sélection. Vous recevrez un email de l’Office de la Mobilité pour vous dire quel est le délai pour soumettre le Learning Agreement (les délais varient selon les universités d’accueil, mais ils se situent entre février et avril).

Notez bien que la candidature est différente pour un échange en Europe/Suisse ou pour le double diplôme.

Oui, seulement si votre candidature pour un échange hors Europe n’a pas été retenue, il est alors possible de déposer une candidature pour un échange en Europe/Suisse au 10 février.

2. Candidature EPFL: Echange Europe et Suisse

Pour une candidature en Europe/Suisse, il ne faut pas fournir de lettre de motivation. Seul le plan de cours signé (Learning Agreement) par votre conseillère ou conseiller académique aux échanges pour l’université de votre premier choix est demandé en plus du formulaire de candidature.

3. Candidature EPFL: échange double diplôme

Pour les doubles diplômes niveau Bachelor uniquement (voir cette page pour les détails des doubles diplômes), il est possible de déposer une candidature pour un double diplôme et pour un échange hors Europe en parallèle au 1er décembre. Pour cela, veuillez toutefois informer [email protected] de l’Office de la Mobilité quelle est la candidature à traiter en priorité.

En revanche, il n’est pas possible de déposer simultanément une candidature pour un double diplôme et pour un échange en Europe/Suisse étant donné que les délais de candidature sont différents. Si toutefois l’EPFL n’a pas pu vous sélectionner pour le double diplôme vous aurez la possibilité de déposer une candidature pour un échange en Europe/Suisse pour le 10 février.

4. Sélection: notes, choix des universités

Non, car les délais de candidature pour les échanges hors Europe et Europe/Suisse étant différents, il n’est pas possible de mélanger les destinations hors Europe et Europe/Suisse, ou de déposer une candidature d’abord pour un échange en Europe.

La sélection se fait avant tout sur la base de la moyenne générale obtenue au propédeutique.

Le critère principal pour la sélection est la moyenne générale obtenue au propédeutique.

Les étudiantes et étudiants qui ont passé le propédeutique en une seule tentative sont prioritaires dans la sélection.

Les étudiantes et étudiants qui ont fait la MAN ou qui ont réussi le propédeutique en 3 ou 4 semestres sont considéré·es comme non-prioritaires dans la sélection.

Non. Les critères de sélection pour partir en échange sont strictes et aucune dérogation n’est autorisée. Si vous n’avez pas minium 4.50 de moyenne au propédeutique, nous vous prions de ne pas déposer de candidature pour un échange en Europe/Suisse et si vous n’avez pas minimum 5.00 de moyenne au propédeutique nous vous prions de ne pas déposer de candidature pour un échange hors Europe ou Double Diplôme. La candidature ne sera pas prise en considération.

Il n’est pas possible de dire si vous pourrez obtenir les destinations de vos choix ou pas, étant donné que ceci dépendra du nombre de candidatures qui seront soumises, des choix d’universités des étudiantes et étudiants ainsi que de leurs notes. Cependant, vous trouverez les destinations les plus demandées dans la présentation Powerpoint de l’Office de la Mobilité.

5. Langues: tests et cours de langues

Si vous désirez faire valoir votre propre certificat de langue, veuillez vérifier sur le site web des échanges de l’université d’accueil si votre certificat peut être accepté. En principe les tests de plus de 2 ans ne sont pas acceptés.

Veuillez noter que pour certaines universités exigeant un niveau d’anglais, le test d’anglais effectué au Centre de Langue durant votre première année est accepté (hormis pour USA, Canada, Australie et Royaume-Uni). Voir les informations mentionnées sur cette page. En conséquence, pour celles et ceux qui auront passé le test d’anglais en 1re année et qui satisfont les exigences de la future université d’accueil, il n’y aura pas de test d’anglais à passer au Centre de Langues en mars.

Pour les échanges aux USA, au Canada, en Australie et au Royaume-Uni, qui exigent un certificat TOEFL ou IELTS, le test est remboursé par l’EPFL pour la 1re tentative uniquement.

Pour toute autre destination, seuls les tests de langue effectués au Centre de Langue de l’EPFL sont pris en charge par l‘EPFL.

Oui, il est fortement conseillé de passer un test de langue même si l’université d’accueil n’exige aucune attestation. Ceci vous permettra d’évaluer votre niveau actuel de la langue dans laquelle vous allez devoir suivre des cours et vous perfectionner d’ici la rentrée. Nous recommandons vivement le niveau B2 afin de vous permettre de débuter votre échange dans les meilleures conditions.

Pour la plupart des universités hors Europe, le test de langue est sélectif. Si vous n’obtenez pas le niveau requis par l’école partenaire il est donc possible que votre candidature soit refusée par le partenaire. Dans ce cas, l’échange sera annulé et il faudra faire votre 3e année Bachelor à l’EPFL.

Pour les échanges en Europe, certaines universités peuvent accepter que les étudiantes et étudiants aient un niveau légèrement plus bas au moment de la candidature et atteignent le niveau requis au moment de la rentrée. Ceci dépend donc de chaque université d’accueil. De ce fait, nous ne pouvons pas vous garantir que vous serez accepté·e par le partenaire si vous avez un niveau de langue inférieur à celui exigé.

Pour les échanges en Europe (via le programme d’échange Swiss-European Mobility Programme – SEMP), un financement est à disposition pour rembourser tout ou une partie des frais de cours de langues que les étudiantes et étudiants prennent avant et pendant l’échange, pour autant que l’échange ait lieu. Veuillez vous référer à cette page (voir Echange en Europe).

Aucun financement n’est disponible pour les échanges hors Europe ou en Suisse.

6. Bourse d’échange et frais de semestre

Toutes les étudiantes et étudiants qui partent en échange reçoivent un financement. Les montants varient selon le pays de destination. Il n’est pas nécessaire de faire une demande particulière pour obtenir ce financement.

Les étudiantes et étudiants bénéficiaires d’une bourse cantonale et sociale continuent, en principe, de toucher la bourse pendant la période de l’échange. Veuillez confirmer ceci auprès du service compétent.

Vous trouverez ici la liste d’autres bourses à disposition. Ces bourses sont gérées par le Service des Affaires Estudiantines, veuillez les contacter directement en cas de question.

Les frais de semestre sont à payer à l’EPFL. Grâce aux accords d’échange avec les universités partenaires, les étudiantes et étudiants sont exemptés de frais de semestre dans l’université d’accueil. Toutefois, d’éventuelles taxes dans l’université d’accueil ne sont pas exclues (frais de transports, de laboratoires, d’associations, accès centre sportif, etc.).

7. Changement de section

Un changement de section peut en effet avoir un impact sur la sélection étant donné que pour certaines universités un nombre de places par section est défini dans l’accord avec le partenaire. Veuillez contacter l’Office de la Mobilité si un changement de section a lieu après le délai de candidature ou si celui-ci n’est pas encore visible dans IS-Academia à la date du délai de candidature.

8. Calendrier académique dans l’université d’accueil

Ceci peut en effet s’avérer problématique dans certains cas étant donné que vous recevrez votre bulletin de notes de l’université d’accueil à la fin de l’été et que l’équivalence des crédits doit ensuite être faite par votre conseillère ou conseiller académique aux échanges, puis le Service Académique inscrira les crédits obtenus dans IS-Academia et finalement imprimera votre relevé de notes. Ce dernier risque donc d’être délivré après le délai de candidature de l’université dans laquelle vous souhaitez faire le Master.

9. Bulletin de notes obtenu dans l’université d’accueil

Veuillez trouver les informations à ce sujet sur cette page.

Veuillez trouver les informations à ce sujet sur cette page.

10. Echange hors accord

Veuillez noter qu’il est difficile de mettre en place un échange hors accord (free mover) et que peu d’étudiantes et d’étudiants parviennent à mener ce projet à bien. En effet, d’une part, certaines universités n’acceptent pas d’étudiantes et d’étudiants en dehors d’un accord et d’autre part, selon l’université qui vous intéresse, les frais de semestre peuvent être très élevés. L’EPFL vous encourage à partir dans une des nombreuses universités avec lesquelles un accord d’échange a été signé.

Vous trouverez toutefois ci-dessous les conditions et étapes à prendre en compte si vous souhaitez organiser par vos soins un échange en tant qu’étudiante ou étudiant « free mover ».

  • Avoir obtenu au moins 5.00 de moyenne au propédeutique, quelle que soit la destination.
  • Obtenir l’approbation de l’université d’accueil car certaines universités n’acceptent pas d’étudiante et d’étudiant free mover.
  • Etudier le plan d’études de 3e année de votre section et trouver l’équivalence des cours dans l’université qui vous intéresse.
  • Recevoir l’approbation de la conseillère ou du conseiller académique aux échanges de votre section pour votre projet de partir en échange comme « free mover » et des cours à suivre.
  • Votre demande devra ensuite être validée par le Service de la Promotion de l’Education (SPE) (service en charge de la signature des accords avec les universités).
  • Si la demande est approuvée par le SPE, vous devrez valider tous vos crédits de 2e année de Bachelor en une année, avant le départ en échange.
  • Etant donné que vous ne seriez pas considéré·e comme étudiante ou étudiant d’échange (statut octroyé uniquement aux étudiantes et étudiants qui font un échange dans une université partenaire), il n’y aura pas de suivi ni de soutien de la part de l’Office de la Mobilité, c’est-à-dire: pas de procédure mise en place avec l’université d’accueil ni de point de contact auprès de l’université pour faciliter la communication. Ça sera à vous d’être en contact directement avec l’université.
  • Les frais de scolarité seront à payer à l’EPFL et il n’y aura pas de bourse d’échange octroyée par l’EPFL.
  • Il sera également important de vous renseigner auprès de l’université qui vous intéresse sur les conditions d’admission pour des étudiantes et étudiants visiteurs / non-diplômants, ainsi que sur les frais de scolarité que vous devrez éventuellement payer. Ceux-ci peuvent être très élevés dans certaines universités.
  • Il faudra aussi vous renseigner auprès de l’université d’accueil sur les conditions d’accès aux différents cours, afin d’assurer que vous puissiez suivre ceux dont vous auriez besoin pour vos équivalences de crédits.

 

Veuillez noter que les démarches pour la signature d’un nouvel accord demandent de la rigueur et du temps. Selon les institutions et les situations, cela peut prendre entre plusieurs mois et plusieurs années. De ce fait, il n’est pas possible d’entamer les démarches durant votre 2e année Bachelor. Ceci doit être entrepris bien à l’avance afin qu’un nouvel accord puisse être signé au plus tard à la mi-octobre de votre Ba3, qui marque la période de lancement du processus de candidature pour un échange en 3e année Bachelor.

Si une université partenaire vous semble proposer un programme similaire et intéressant pour votre section, vous pouvez lancer les démarches qui pourraient aboutir à l’ouverture de l’accord pour votre section.

Vous trouverez ci-dessous les conditions et étapes à prendre en compte pour signer un accord pour votre section entre l’EPFL et une université déjà partenaire de l’EPFL.

  • Etudier le plan d’études de 3e année de votre section et tâcher de trouver l’équivalence des cours dans l’université qui vous intéresse, puis discuter de l’équivalence des cours avec votre conseillère ou conseiller académique aux échanges de votre section.
  • Recevoir l’approbation de votre conseillère ou conseiller académique aux échanges pour les cours.
  • Si la liste des cours est approuvée par votre conseillère ou conseiller académique aux échanges de votre section, elle ou il fera une demande de signature de l’accord auprès du Service de la Promotion de l’Education (SPE) (service en charge de la signature des accords avec les universités).
  • Si la demande est approuvée par le SPE, ce service entamera les négociations avec le partenaire.
  • La signature d’un accord doit être finalisée au plus tard mi-octobre de votre Ba3, qui marque le lancement du processus de candidature pour les échanges en 3e année Bachelor.
  • Le nouvel accord sera mis au concours entre toutes les étudiantes et étudiants et aucune place ne sera réservée pour la personne qui a fait les démarches pour la signature de l’accord.
  • Mise en garde : les démarches entamées pendant votre 2e année Bachelor, si elles aboutissent, permettraient d’ouvrir la destination pour la volée suivante.