Leading House: Technologies pour la formation professionnelle

Un programme de recherche du Secrétariat d’Etat à la formation, la recherche et l’innovation (SEFRI).

 Le potentiel des technologies de formation pour la formation professionnelle dépasse les approches traditionnelles de type e-learning (documents, exercices, …). DUAL-T explore des activités d’apprentissage qui sont pertinentes pour le monde dual, s’étendant des écoles et aux places de travail. La première année de recherche nous a permis d’identifier les besoins spécifiques de l’apprentissage dual qui pourraient bénéficier des technologies de formation. Nous avons rencontré à maintes reprises ce que nous appelons le « fossé de compétences » (skills gap en anglais), soit des situations où les apprentis n’ont pas la possibilité de pratiquer dans leur entreprise les compétences correspondant aux objectifs définis par le système de formation professionnelle.

DUAL-T considère les technologies comme des « ponts » au dessus du fossé des compétences. L’hypothèse centrale est que les technologies peuvent améliorer l’efficacité de l’apprentissage dans les écoles en connectant l’expérience professionnelle aux activités reflectives organisées en classe. L’efficacité des technologies de formation dépend de la mesure dans laquelle elles soutiennent des activité qui visent des compétences cognitives clés (auto-régulation, reflection et abstraction) sans les déconnecter du contexte professionnel.

Les hypothèse de recherche et les objectifs définis par la Leading House DUAL-T peuvent être résumées dans le concept suivant: Le « Erfahrraum ». Contrairement à la majorité des travaux de recherche dans le domaine du e-learning, les technologies n’ont pas pour but de permettre l’accès à des contenus d’apprentissage en ligne mais pour augmenter des situations d’apprentissage en présence, en permettant aux enseignant(e)s d’organiser des activités d’apprentissages plus riche. Le « Erfahrraum » ne fait pas référence à un logiciel ou une technologie spécifique qui intégrerait toutes les activités pédagogiques. Il décrit plutôt une multitutde de technologies qui poursuivent un objectif commun: apprendre par la réflection sur l’expérience. Trouver plus de détails sur le modèle Erfahrraum dans l’article 2015 JVET.