Open Access

Publier en Open Access

Publier en Open Access consiste à rendre sa publication librement accessible à tous comme cela est défini par Peter Suber (Open Access, 2012. MIT Press) : “La littérature scientifique en accès ouvert est numérique, en ligne, gratuite et exempte de la plupart des restrictions en termes de droit d’auteur et de licence d’utilisation.”

En février 2019, l’EPFL a adopté une politique Open Access définissant clairement les lignes directrices de l’Ecole en matière de diffusion des publications EPFL selon le principe de l’Open Access. Afin de soutenir les auteurs dans la négociation de leurs droits auprès des éditeurs, un amendement au contrat de publication et un modèle d’email à transmettre aux éditeurs sont également proposés.

Une archive ouverte peut être institutionnelle ou thématique. À l’EPFL, l’archive institutionnelle est Infoscience. Il existe de nombreuses archives thématiques en fonction des disciplines. Déposer sa publication dans une archive assure une visibilité maximale à ses travaux.

Le dépôt du manuscrit se fait avant soumission (preprint) ou au moment de la publication. Après une période d’embargo de 6 mois à 2 ans imposée par les éditeurs, il est possible de déposer la version après révision du manuscrit (postprint) et parfois la version finale (PDF publisher). Les conditions de dépôt en Green Open Access varient d’un éditeur à l’autre.

Une revue en libre accès propose l’ensemble de ses articles ouverts à tous. Le site DOAJ recense la plupart des revues en libre accès dont la qualité scientifique est assurée. De même pour un livre ou un chapitre de livre publié en libre accès, les éditeurs scientifiques sont recensés sur le site DOAB.

Pour financer la publication d’un article en Gold Open Access, l’auteur peut être amené à payer des frais de publication (APC – Article Publishing Charge ou BPC – Book Publishing Charge). Dans ce cas, une aide financière est proposée par la Bibliothèque.

Des éditeurs prédateurs (predatory publishers) contactent de nombreux chercheurs (phishing par e-mail et par téléphone) pour leur proposer de publier dans leurs revues. L’insistance dont ils font preuve incite à la plus grande prudence. Ces éditeurs sont motivés par le gain. La Bibliothèque apporte son aide pour les vérifications en cas de doute sur la qualité d’un éditeur ou d’une revue.

Une revue hybride est une revue traditionnelle accessible par abonnement payant et qui propose une option Open Access rendant certains des articles librement accessibles.

Après acceptation du manuscrit, l’éditeur propose à l’auteur de publier l’article en libre accès, contre paiement d’une APC (Article Publishing Charge).

Dans le cas d’une publication dans une revue hybride, la Bibliothèque de l’EPFL ne propose pas de remboursement pour ce mode de publication: la Bibliothèque finançant déjà les coûts d’abonnement aux revues payantes, le paiement des APCs représente une double facturation (double dipping).

Bailleurs de fonds

La plupart des bailleurs de fonds exigent des bénéficiaires de subsides de publier les résultats de leur recherche en libre accès. En général, le Green Open Access et le Gold Open Access sont les deux options possibles. Contactez [email protected] pour toutes questions.

STM: Scientific, Technical, and Medical / HSS: Humanities and Social Sciences.