OUR CLIMATE FAQ

Foire aux questions

A quoi va servir ma contribution ?

A la fin de la démarche participative, les commentaires et propositions recueillis sur la plateforme seront synthétisés et soumis aux groupes de travail qui évalueront leur possible intégration dans le Plan Climat Campus.

Par ailleurs, une restitution des résultats de la démarche participative pour l’ensemble de la communauté aura lieu début décembre.

Quel est le bilan CO2 de l’EPFL ?

Le respect des objectifs climatiques fixés par la Confédération représente un ambitieux défi pour l’EPFL. En effet, réduire le niveau de ses émissions de 2006 de 50% d’ici à 2030 représente pour l’EPFL une réduction des émissions actuelles d’environ 2/3. La figure ci-dessous illustre le bilan carbone de l’EPFL de 2006 à 2018, ainsi que le scénario futur.

A noter que le bilan de l’EPFL comprend les 3 niveaux (scopes) d’émissions de gaz à effet de serre du GHG Protocol. Il inclut en particulier le scope 3 qui comprend notamment la mobilité pendulaire et professionnelle ainsi que l’alimentation, qui sont souvent absents des objectifs climatiques des universités.

 

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de l’EPFL de 2006 à 2018 et prospection du bilan 2030 (Quantis)

 

Pourquoi aucune des mesures proposées ne concerne l’éducation ou la recherche ?

Face à l’urgence climatique, la Direction de l’EPFL a mis en place en novembre 2019 une Task Force chargée d’établir un Plan Climat & Durabilité ambitieux dans le but de positionner l’EPFL face à la crise climatique de manière pertinente et exemplaire. L’unité Durabilité EPFL est en charge du volet Campus ou Plan Climat Campus, soit la définition des mesures qui concernent les aspects opérationnels seulement : Alimentation, Mobilité Pendulaire, Mobilité Professionnelle, Bâtiments, Energie, Partenariats, Achats, Green Labs et Bien-être &communauté.

Les autres volets (Education, Recherche, Innovation et Sobriété numérique) seront mis en consultation en 2021 via l’Assemblée d’école.

Pourquoi l’année de référence est 2006 et non 1990 ?

Il faut distinguer les objectifs fixés au niveau de la Suisse et ceux spécifiques au niveau de l’administration fédérale.

Au niveau de l’administration fédérale

En juillet 2019, le Conseil fédéral a décidé de renforcer les mesures de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans l’administration fédérale, afin d’assumer davantage son rôle d’exemplarité. Il a fixé deux objectifs à l’administration fédérale, y compris l’EPFL :

  1. Réduire les émissions de gaz à effet de serre en Suisse de 50% d’ici 2030 par rapport à 2006.
  2. Compenser les émissions restantes compensées par des certificats de réduction des émissions afin d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2030.

Au niveau de la Suisse

En ratifiant l’Accord de Paris, la Suisse s’est engagée à réduire de moitié ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 par rapport à leur niveau de 1990.

Dans ce cas, la neutralité climatique est fixée à 2050.

Pourquoi les émissions CO2 de certaines thématiques n’ont-elles pas été évaluées ?

Par manque de données fiables ou suffisamment précises à disposition.

Par ailleurs, certaines mesures ne sont pas et ne seront jamais quantifiables. Cela ne signifie pas pour autant qu’elles n’ont pas d’importance dans la mise en œuvre du Plan Climat et dans l’atteinte des objectifs.

Que signifient les bandes de couleur utilisées sur les supports de la campagne de communication ?

Ces bandes de couleur, ou climate stripes, représentent les changements de température depuis 1850. Chaque bande de couleur reflète la température dans un certain pays moyennée sur une année. Pour la majorité des pays, les bandes commencent en 1850 et finissent en 2018. Cette représentation a été imaginée par le climatologue Ed Hawkins pour rendre la visualisation du changement climatique plus facile pour le grand public.

Les couleurs passent du bleu il y a plus de cent ans au rouge dans les dernières années. Pour la majorité des pays, les données proviennent du Berkeley Earth temperature dataset.

Ces représentations graphiques sont disponibles pour chaque pays sur la page : https://showyourstripes.info/

Nous avons choisi d’utiliser les « climate stripes » pour la communication autour de la démarche participative OUR CLIMATE Your Campus car elles permettent de représenter de manière abordable le réchauffement climatique.

Crédit: Professor Ed Hawkins (University of Reading), https://showyourstripes.info/