Chauffage et refroidissement

Travaux de la centrale de chauffe

L’entier des infrastructures de production de chauffage et de refroidissement du campus ont été renouvelés. Les travaux, commencés en 2019 pour une durée de trois ans, se terminent fin 2021. Une nouvelle conduite lacustre et une nouvelle station de pompage ont été ajoutées à celles existantes. La centrale thermique principale de l’EPFL a été assainie et agrandie. Dans le même temps, un data center qui fonctionnera en synergie avec la centrale a été construit en surélévation du bâtiment existant. Objectif : passer à une utilisation de 100 % d’énergie renouvelable pour le chauffage et le refroidissement.

Projet de construction

Chauffage

La source de chaleur principale est puisée dans le lac Léman. L’eau du lac est pompée dans la station de pompage des Pierrettes et acheminée vers des pompes à chaleur. Celles-ci extraient l’énergie de l’eau pour la convertir, à travers un cycle thermodynamique qui nécessite de l’électricité, en chaleur exploitable pour le chauffage des bâtiments.

Jusqu’en 2018, en complément des deux pompes à chaleur, deux turbines à mazout étaient utilisées lors des périodes particulièrement froides.

Dans une volonté de passer à une utilisation de 100 % d’énergie renouvelable pour le chauffage et le refroidissement, les turbines à mazout seront donc supprimées et avec elles les quelque 1’800 tonnes de CO2 produites annuellement.

Pour assurer cette transition, la capacité de pompage sera doublée. L’entier de la production sera assurée dorénavant par quatre pompes à chaleur, d’une puissance thermique de 6 MW chacune, soit un total de 24 MW. Pour accueillir ces nouvelles installations, la centrale thermique devra être agrandie, côté nord, en restant à la limite de la forêt et de la rivière Sorge. Côté lac, une deuxième conduite lacustre sera construite juste à côté de celle existante.

Refroidissement

L’eau du lac Léman, pompée dans la station de pompage des Pierrettes, est distribuée à travers l’école pour rafraîchir les bâtiments. Le rafraîchissement est le plus souvent réalisé en utilisant directement la fraîcheur de l’eau, qui suffit à abaisser suffisamment la température des locaux.

La revalorisation des énergies est une priorité pour l’EPFL. Ainsi, les rejets froids des pompes à chaleur seront réinjectés dans le réseau de refroidissement de manière à réduire les quantités d’eau du lac pompées. Quant aux rejets thermiques des consommateurs de froid du campus, ils seront réinjectés dans les pompes à chaleur pour le chauffage. Dans un même esprit de synergie, le data center sera refroidi par les rejets d’eau froide de la centrale et fournira à son tour de la chaleur dégagée par les serveurs, soit 4 MW à pleine charge.

Informations complémentaires

Contact

Pour toutes questions liées aux énergies à l’EPFL contactez David Gremaud

[email protected]


+41 21 693 30 39


EPFL VPO-SE EXPL
BS 127 (Bâtiment BS)
Station 4
CH-1015 Lausanne