Biographie

Chercheur, enseignant et fin connaisseur du paysage suisse de la formation et de la recherche, Martin Vetterli a été nommé président de l’École polytechnique fédérale de Lausanne en 2017. Il est également professeur ordinaire au laboratoire de communications audiovisuelles de l’EPFL.

EPFL © François Wavre

EPFL © François Wavre

Des études à l’enseignement

Né à Soleure le 4 octobre 1957, Martin Vetterli suit sa scolarité et effectue sa maturité dans le canton de Neuchâtel. Après un diplôme en génie électrique de l’ETHZ en 1981, il est diplômé de l’Université de Stanford en 1982. Il obtient ensuite son doctorat ès sciences à l’EPFL en 1986.

Après sa thèse, Martin Vetterli enseigne à Columbia University comme professeur assistant puis associé. Il est ensuite nommé professeur ordinaire au département du génie électrique et des sciences de l’informatique de l’Université de Berkeley en 1993.

Deux ans plus tard, à l’appel de Jean-Claude Badoux, Martin Vetterli revient à l’EPFL en tant que professeur ordinaire où il dirige le Laboratoire de Communications Audiovisuelles (LCAV). Il occupe le poste de vice-président en charge des relations internationales puis des affaires institutionnelles de l’EPFL de 2004 à 2011, et celui de doyen de la Faculté Informatique et Communication de 2011 et 2012. En parallèle, il enseigne également à l’ETHZ et à l’Université de Stanford.

EPFL © Alain Herzog

EPFL © Alain Herzog

Un chercheur reconnu par ses pairs

L’activité de recherche de Martin Vetterli est centrée sur le génie électrique, les sciences de l’informatique et les mathématiques appliquées. La théorie des ondelettes, la compression des images et vidéos ou encore les systèmes de communication auto-organisés font partie de ses domaines de prédilection. Ses travaux lui ont valu de nombreuses récompenses nationales et internationales, parmi lesquelles le Prix Latsis national, en 1996.

Martin Vetterli a publié plus de 170 articles de revues spécialisés et est coauteur de trois ouvrages de référence. Il est également l’auteur d’une cinquantaine de brevets qui ont conduit à la création de plusieurs startups issues de son laboratoire, comme Dartfish ou Illusonic, ainsi qu’à des transferts de technologie par le biais de vente de brevets (Qualcomm).

EPFL @ Alain Herzog

EPFL @ Alain Herzog

Un incitateur pour la recherche scientifique

De 2013 à 2016, Martin Vetterli préside le Conseil national de la recherche du Fonds national suisse (FNS). Il y renforce l’encouragement de la relève scientifique dans le cadre du programme pluriannuel 2013-2016, ainsi que l’engagement du FNS pour l’Open Access et l’Open Science.

Fervent défenseur de la recherche transdisciplinaire, il fonde en 2001 le Pôle de Recherche National Systèmes mobiles d’information et de communication. Celui-ci a permis des découvertes fondamentales sur la capacité des réseaux sans fil.

Martin Vetterli a accompagné plus de 60 doctorants en Suisse et aux États-Unis pendant leur thèse. Il se fait un point d’honneur de suivre l’évolution de leur parcours au plus haut niveau, académique ou dans le monde entrepreneurial. Il encourage activement les jeunes chercheurs à commercialiser les résultats de leurs travaux.