Options en cas d’échec

Je suis en échec (simple ou définitif). Quelles sont mes options ?

Avant tout, nous vous conseillons de faire vous-même un bilan qui vous permettra d’analyser les causes de votre échec et d’entreprendre rapidement des actions pour corriger le tir.

Vous trouverez également de nombreux autres conseils utiles sur cette page.

Sachez aussi que le Centre de carrière organise chaque année, au début du semestre de printemps, une séance d’information sur les possibilités de réorientation après un départ prématuré de l’EPFL. Vous pouvez vérifier sur notre Mémento la date de la prochaine session. Dans l’intervalle, vous pouvez consulter les slides de la dernière séance.


Repasser les examens

Si vous êtes en échec simple, il vaut la peine de faire évaluer vos chances de réussite au deuxième essai. Nous vous conseillons de demander l’avis du conseiller d’études de votre volée et des coachs de votre section (apportez votre bulletin de notes).

Pour mieux vous préparer à une seconde tentative, profitez des conseils du Service des Affaires Estudiantines que vous trouverez sur ces pages.

Rappel: les conditions de réussite aux examens à l’EPFL sont publiées ici.


Choisir une autre formation universitaire

Même si d’autres filières universitaires peuvent vous paraître plus faciles et la charge de travail moins lourde qu’à l’EPFL, il faut garder à l’esprit que les exigences d’autonomie dans le travail et votre responsabilisation par rapport à vos études resteront les mêmes.

Sachez aussi que pour les détenteurs d’un certificat d’études secondaires étranger, les conditions d’admission des autres universités suisses peuvent différer de celles de l’EPFL . Ainsi, il est possible qu’au moment de votre inscription on vous demande de passer un examen de langue, voire l’ECUS (Examen complémentaire des universités suisses), qui se déroule en août mais dont le délai pour s’inscrire est à la mi-juin!

Choix d’une orientation proche

La grande importance donnée aux mathématiques et la physique générale dans les premières années d’études à l’EPFL est un facteur important d’échec ou d’abandon. Les étudiants dans cette situation peuvent être intéressés à se réorienter vers un cursus proche moins chargé en sciences de base. Exemples parmi d’autres:

Délais et contact

L’Université de Lausanne a un règlement d’application spécifique pour les transferts venant de l’EPFL et accorde un délai d’inscription au 30 septembre. Les autres universités appliquent leur délai d’inscription standard (habituellement le 30 avril). Il vaut donc la peine d’anticiper un éventuel échec en s’inscrivant avant ce délai pour éviter le risque de perdre une année.

Si vous avec déjà acquis des crédits ECTS à l’EPFL, nous vous conseillons de prendre contact avec le responsable des admissions de la filière qui vous intéresse. Il pourra vous préciser lesquels de vos crédits pourront être repris.

En cas d’échec définitif

Les étudiants qui ont subi un échec définitif ne sont pas admis dans une autre université suisse dans la même voie d’études. Dans une autre filière, ils devront satisfaire aux conditions d’admission propres à l’université choisie, qui peuvent différer de celles de l’EPFL.

En cas d’échec définitif, reprendre la même voie d’études à l’étranger est possible. Il est néanmoins fortement conseillé de ré-évaluer son projet de formation. Pour cela, vous pouvez vous rendre sans rendez-vous à la permanence du centre régional d’Orientation Scolaire et Professionnelle de Lausanne.

Pour plus d’informations


Choisir une formation HES (Haute École Spécialisée)

Choisir une formation HES vous permet de rester dans le domaine d’intérêt choisi à l’EPFL, même en cas d’échec, ou d’en choisir un autre. A part la physique et les mathématiques, les filières Bachelor de l’EPFL ont leur pendant en HES. Pour les formations techniques, les principales différences avec une formation EPF:

  • Formation mettant plus l’accent sur la spécialité (informatique, électricité, etc.) que sur les sciences de base.
  • Environnement plus structuré (petites classes, contrôle continu, taux d’encadrement plus élevé, …)
  • Bachelor professionnalisant: on est ingénieur ou architecte après 3 ans.

Conditions d’admission

Les détenteurs d’une maturité gymnasiale ou d’un baccalauréat type S doivent généralement effectuer une année de stage pratique avant de commencer leurs études. Contactez l’école qui vous intéresse pour obtenir des renseignements sur les exigences liées à ce stage et sur l’aide disponible pour trouver un stage adapté rapidement.

Si vous avez réussi au moins votre première année, l’admission peut être facilitée. Renseignez-vous également auprès de l’école.

Plus d’informations


Autres possibilités

Pour toute autre formation, consultez www.orientation.ch, qui répertorie et tient à jour l’ensemble des professions et l’offre de formation en Suisse.