EDAR Nouveaux doctorants

Etapes du parcours du doctorant

Les principales étapes du parcours du doctorant sont décrites sur la page de la structure générale des études doctorales : “Structure générale du Doctorat“.

Nous attirons votre attention sur quelques points importants dans ce parcours :

– Les doctorants de première année doivent faire une proposition de jury pour passer leur examen de candidature. Le formulaire ad hoc pour le programme EDAR se trouve sur la page “Formulaires“. A la fin de leur première année, les doctorants doivent avoir acquis 4 crédits. L’examen de candidature est un petit examen oral avec 3 membres du jury suivi par une petite session de questions et réponses. Cet examen doit avoir lieu entre le 9e et le 12e mois après la date d’immatriculation. E-mail avec tous les détails sera envoyé par l’administratrice de programme.

– Chaque année, au mois de mars, un rapport présentant l’avancement de la thèse et des recherches doit être présenté par les doctorants.

– Les démarches à entreprendre au terme du cursus doctoral, afin de présenter la thèse, sont décrites dans la rubrique de l’EDOC : “FAQ End of thesis“.

Durée du cursus doctoral

La durée du cursus doctoral est de 4 ans

Les demandes de prolongation doivent être présentées avant l’échéance concernée, signées par le directeur de thèse (et le co-directeur éventuel). Elles doivent être validées par le directeur du programme et par la doyenne de l’Ecole doctorale.

Les doctorants externes exercant une activité professionnelle à l’extérieur de l’EPFL doivent s’assurer que leur charge de travail ne les empêche pas de poursuivre leur cursus doctoral.

Réactualisation et validation des données de ses informations personnelles sur le formulaire de la FRAC

Tous les 6 mois, vous recevez un e-mail automatique de la part d’IS-Academia vous demandant de vérifier et de valider les données académiques et personnelles vous concernant.

En cas de non-réponse, il ne vous sera pas possible d’imprimer votre attestation annuelle ainsi que votre relevé de notes.

Au besoin, il est de la responsabilité du doctorant de les actualiser. Seuls les formulaires dont les données sont actualisées et validées permettent d’imprimer les relevés de notes et de crédits.


Guide du doctorat à l’EDAR 2016

A l’attention des directeurs et co-directeurs de thèse

Trois fois par an, la commission de l’EDAR évalue les candidatures au doctorat qui lui sont soumises. Les doctorants jugés admissibles ou non sur la base de leurs qualités scientifiques sont admis pour commencer une thèse lorsqu’ils ont trouvé un directeur.

Le doctorat à l’EDAR-EPFL dure en principe 48 mois :

  • Une 1ère année probatoire dans laquelle le doctorant suit des cours dans le cadre de l’EDAR pour 4 crédits ECTS, se trouve un directeur de thèse, rédige un plan de recherche sous sa direction et le soutien à la fin de cette 1ère année lors de l’examen de candidature.
  • Trois ans lors desquels le doctorant réalise son travail de thèse et suit des cours dans le cadre de l’EDAR pour 10 crédits ECTS.
  • Le doctorant a droit à 36 mois pour réaliser sa thèse à compter de la réussite de son examen de candidature, mais il peut soutenir avant les 36 mois, mais au plus tôt 24 mois après l’admission.

Le doctorant et son directeur de thèse transmettent chaque année un rapport annuel de thèse à l’EDAR. Ce rapport décrit l’avancement du travail et sa qualité. Il engage la responsabilité du directeur.

Si une thèse de doctorat n’avance pas comme prévu, ou que le directeur a des doutes sur la qualité du travail du doctorant, le rapport annuel de thèse est l’occasion pour le directeur de s’exprimer et de porter la situation à connaissance de l’EDAR.

Au niveau contractuel, il existe trois situations pour les doctorants :

 

Le doctorant a le statut d’assistant doctorant, qui n’excède pas six ans. Ce statut se caractérise par :

  • Un engagement à 100%.
  • Une grille salariale spécifique qui commence à 52’400.- CHF annuels brut.
  • L’interdiction de cumul avec d’autres activités professionnelles.

Au moment de l’engagement, le directeur de thèse s’engage à financer le doctorant pour la durée complète de sa thèse.

Le doctorant n’est pas engagé à l’EPFL. Ce statut se caractérise par :

  • un engagement dans une autre institution universitaire (HES, etc.), dans une administration publique ou une entreprise,

ou

  • le bénéfice d’une bourse de thèse étrangère.

Pour être accepté par l’EPFL et l’EDAR, le doctorant payé par des tiers doit :

  • prouver qu’il dispose annuellement de revenus correspondant au minimum au salaire octroyé au doctorant payé par l’EPFL
  • fournir la preuve qu’il dispose du temps nécessaire à la bonne réalisation de la thèse et en particulier s’il est employé, fournir un engagement écrit de son employeur qui stipule qu’il dispose d’au minimum 50% de son temps de travail pour sa thèse doctorale (s’il est engagé à 50% pour un montant suffisant, cette preuve n’est pas nécessaire à fournir).

Le doctorant inscrit à l’EPFL payé par des tiers réalise sa thèse en 48 mois, comme le doctorant EPFL payé par l’EPFL.

L’arrivée de ces doctorants doit être dans tous les cas annoncée aux ressources humaines de l’ENAC (ou autre faculté si l’unité concernée n’est pas à l’ENAC).

 Le doctorant n’est pas inscrit dans un programme doctoral de l’EPFL, mais dans une autre université. Externe, il est accueilli à l’EPFL en échange.

Ce statut se caractérise par :

  • Un financement externe à l’EPFL qui ne correspond pas obligatoirement au salaire octroyé au doctorant interne
  • Un revenu minimum équivalent à 1’600 CHF net par mois, exigé par les autorités suisses pour délivrer le permis de travail.

L’arrivée de ces doctorants doit être dans tous les cas annoncée aux ressources humaines de l’ENAC (ou autre faculté si l’unité concernée n’est pas à l’ENAC).