Calendrier et Modalités

1ère session: fin septembre
2ème session: dès février

Tous les étudiants de l’EPFL rythment leurs études sur la base d’un calendrier académique qui fait commencer l’année juste après la pause d’été pour aller jusqu’à l’été suivant (de mi-septembre à fin juin). La période d’étude est alors divisée en deux semestres, s’étendant de septembre à fin janvier (semestre d’automne) et de février à juillet (semestre de printemps).

Selon le programme d’étude master, les étudiants disposent de périodes différentes pour effectuer leur stage: certains peuvent se dérouler durant l’un des deux semestres incluant la pause universitaire (périodes 1 ou 2 dans le tableau des modèles) et d’autres plus courts durant l’été en général (période 3 dans le tableau des modèles). Enfin, les étudiants disposent souvent de la possibilité d’effectuer leur projet de Master dans une entreprise, ce qui vaut pour stage.

Périodes de publication des annonces de stages

Afin d’atteindre le plus grand nombre d’étudiants en recherche de stages, les entreprises sont invitées à publier leurs stages :

dès la rentrée académique fin septembre, et si possible avant novembre, pour les stages à effectuer entre mi-février à septembre (période 1) ou entre mi-juillet à février (période 2) ou pendant l’été d’après
 dès février, et si possible avant avril, pour les stages à effectuer entre mi-juillet et février (période 2) ou pendant l’été (période 3).

Merci de noter que la Faculté Informatique et Communications souhaite recevoir les sujets de stage avant fin septembre et, respectivement, avant fin février pour le bon déroulement de ses rounds de sélection.

En dehors des ces périodes principales, tout stage peut être publié et recevoir des candidatures. Elles seront cependant probablement moins nombreuses.

Modalités

Afin de régler au mieux les différents aspects relatifs aux stages d’ingénieur, l’EPFL propose une convention tripartite qui engage l’entreprise, l’étudiant et l’EPFL pour la durée du stage et garantit notamment à l’entreprise une situation claire sur les aspects de confidentialité de propriété intellectuelle, etc…

L’étudiant a généralement la responsabilité d’organiser les signatures de sa convention auprès de l’entreprise et de l’EPFL, en trois originaux. Une fois signés, ceux-ci sont remis à chacune des trois parties.

La convention de stage ne doit pas être signée dans le cas de projet de master en entreprise.

Les architectes ont une convention de stage spécifique.

A titre d’information, le barème indicatif fixé par l’autorité compétente (Service de l’Emploi) se situe dans les CHF 2’000 par mois en Suisse. C’est sur cette base que le Service de l’Emploi, dans la plupart des cantons, va délivrer ou non une autorisation de travail, indispensable pour les étudiants des pays tiers (hors UE).

Contrairement aux stages, les projets de Master peuvent ne pas être rémunérés.

  • Les stages sont menés sous la responsabilité exclusive du maître de stage de l’entreprise. A la fin du stage, le maître de stage retourne un simple formulaire d’évaluation portant sur les aptitudes professionnelles de l’étudiant. La validation académique du stage s’effectue selon les modalités spécifiques aux sections et requiert pour certains programmes Master la rédaction d’un rapport de la part de l’étudiant.
    Les stages sont régis par une convention de stage à laquelle l’entreprise peut ajouter son propre contrat.
  • Les projets de Master en entreprise se déroulent en étroite collaboration avec un enseignant de l’EPFL qui supervise l’activité de l’étudiant en entreprise et reçoit des rapports afin de pouvoir évaluer les performances de l’étudiant. Le travail demandé comprend dans tous les cas une thèse de Master qui doit être défendue par l’étudiant durant une session d’examen. Les projets de Master ne sont pas obligatoirement soumis à une convention, ni à un contrat entre l’entreprise, l’enseignant et l’étudiant.

En vertu de l’art. 39 OASA (art. 30 al. 1 let. g LEtr), les étudiants étrangers immatriculés à l’EPFL et au bénéfice d’un permis de séjour valable peuvent effectuer un stage rémunéré à plein temps lorsque le stage est obligatoire dans le cadre de leur études et moyennant l’autorisation délivrée par les autorités du marché du travail.

  • Pour les étudiants ressortissants des pays tiers (hors UE/AELE), l’Entreprise doit solliciter l’autorisation d’employer l’Etudiant en qualité de stagiaire et soumettre les conditions de travail aux autorités du marché du travail. L’EPFL délivre une attestation stipulant que le stage fait partie du cursus obligatoire de l’Etudiant, et que celui-ci conserve son statut d’étudiant immatriculé à l’EPFL pendant la durée du stage. L’autorisation sera délivrée si les conditions de travail sont conformes. L’Etudiant et l’Entreprise doivent attendre la décision des autorités avant de commencer le stage.
  • Les étudiants citoyens de l’UE et de l’AELE disposent du principe de mobilité et ont la capacité à exercer une activité pour la durée du stage. Ils doivent être cependant annoncés auprès du contrôle des habitants de leur commune ou du canton dans lequel se déroulera le stage. Le stage peut commencer dès que l’annonce est déposée.

Les projets de master en entreprise, au contraire des stages, ne nécessitent pas la demande d’une autorisation de travail, celui-ci s’effectuant sous la supervision d’un enseignant de l’EPFL.

Pour plus d’informations, merci de contacter les autorités cantonales compétentes.

Pour le canton de Vaud:

Service de l’emploi: vd.ch/emploi

Service de la population: vd.ch/population

Contact

Coordination des stages

Tél: +41 21 69 379 72

Lundi, mardi, jeudi

people.epfl.ch/catherine.marselli