Perspectives professionnelles

L’expertise, les compétences scientifiques et la polyvalence des ingénieurs·e·s en environnement leur permettent d’accéder à une grande variété d’activités dans les bureaux d’études, l’industrie et les sociétés d’ingénierie environnementale. Ils et elles ont la possibilité de travailler dans les administrations publiques (assainissement, énergie, mobilité, aménagement du territoire et environnement) et dans les organisations environnementales, ainsi que dans de plus petites structures comme des start-up. Ils et elles peuvent également décider de satisfaire leur curiosité scientifique en s’engageant dans une thèse de doctorat.


Elise Moatti

 « Travailler dans un domaine qui est en accord avec mes valeurs et d’œuvrer pour le déploiement des énergies renouvelables »


Guillaume Crosset Perrotin

« On prend des mesures utiles pour la société et on constate des améliorations comme la diminution de certains polluants, ce qui est très stimulant »


Loïc Chambovey

« Appliquer et accompagner la transition énergétique à des cas concrets qui se situent à l’échelle des collectivités locales »