Electrolyse sur membrane polymère anionique

L’un des projets retenus, celui du Dr. Jan Van Herle, vise ainsi à tester des métaux non-nobles comme catalyseurs et à développer un nouveau concept de design pour l’électrolyse à membranes polymères anioniques – une alternative meilleur-marché à la technologie établie qui utilise des membranes polymères protoniques nécessitant les métaux nobles comme catalyseurs.

Le but de ce projet est de préparer le terrain lorsque les grandes industries commenceront à s’intéresser et à investir dans cette nouvelle technologie à fort potentiel, car totalement propre et qui n’utilise pas de métaux nobles pour la catalyse.

Le démonstrateur systémique, qu’est-ce que c’est?

Le démonstrateur systémique se veut une installation faisant du canton du Valais la zone de test privilégiée en Suisse et en Europe en matière d’énergie. Au contraire du démonstrateur de quartier, le démonstrateur systémique a pour vocation d’offrir une plateforme d’expérimentation à l’échelle du canton. Il implique de ce fait une ouverture plus large aux problématiques et solutions valaisannes dans le domaine de l’énergie et requiert donc une approche « bottom-up ».

Contacts

Le projet est une collaboration regroupant deux laboratoires de l’EPFL, celui du Pr. Xile Hu et du Dr. Van Herle, l’Institut de recherche Systèmes industriels de la HES-SO, du Pr. Christoph Ellert, et un laboratoire de l’Université d’Agder en Norvège, celui du Pr. Hugh Middleton.