Projet ADORE

Le campus d’Ecublens sert de terrain d’expérimentation pour la livraison par navette autonome. Un projet pionnier appelé à évoluer.

© La Poste

UN PROJET ALLIANT INNOVATION ET DURABILITÉ

Baptisé ADORE, pour Autonomously Delivered Orders from Restaurants at EPFL, ce test explore la technologie autonome, dans ses multiples dimensions : robotique, informatique, mécanique, télécommunications, interactions avec les usagers de la route… Coordonné par Durabilité EPFL et en partenariat avec l’unité Restauration et commerces (RESCO), il met à l’épreuve la technologie avec la livraison par navette électrique autonome de biens ou de repas, selon différents scénarios appelés à évoluer , au cours du dernier trimestre 2020.

LA NAVETTE

Large d’un mètre et long d’un peu moins de 3, il ne dépasse pas 1,8 mètre de haut. Complètement électrique, il est équipé de plus de 15 capteurs, de 5 caméras, d’un écran tactile ainsi que d’une antenne de réception satellite exploitant une nouvelle technologie capable de déterminer précisément sa position en temps réel. Il ne peut pas transporter de personnes, mais contient sur chaque côté latéral 22 compartiments verrouillés par code qui peuvent contenir les biens à transporter. Sa vitesse peut atteindre 50km/h mais sur le campus elle est bridée à 6km/h et sera constamment chaperonnée par un étudiant. Conçu par l’entreprise chinoise Neolix, le véhicule est mis à disposition par La Poste Suisse en tant qu’expert de livraison, le temps de l’expérience.

LE PARCOURS

La navette circulera entre l’Esplanade, le Rolex Learning Center, l’hôtel Starling, les logements des Estudiantines et l’EPFL Innovation Park. Des arrêts avec panneaux informatifs ont été installés aux points de livraison.

LES TROIS PHASES DU PROJET

Phase 0
Du 12 au 22 octobre, les opérateurs et usagers du campus ont pu se familiariser avec le véhicule. Il a roulé en situation réelle, de manière autonome sur le tracé balisé et programmé dans son logiciel de guidage.

Dans cette première phase, la navette a circulé entre l’Esplanade, l’hôtel Starling et la résidence des Estudiantines. Des arrêts avec panneaux informatifs ont été installés aux points de livraison. Le public a découvert le fonctionnement de la navette-livreuse.


Phase 1
Dès le 26 octobre, le véhicule a entamé sa livraison de repas à une sélection de participants. Toujours de façon autonome, mais accompagnée, la navette a été chercher la nourriture fournie par le restaurant Takinoa au RLC. Elle a desservi outre l’Esplanade, le Starling et les Estudiantines, l’EPFL Innovation Park. Les personnes présélectionnées ont choisi un créneau et un lieu de livraison. A 300 mètres de l’arrêt, la navette envoie un SMS au destinataire pour le prévenir de son arrivée et du code d’accès au casier contenant son repas froid. Un autre SMS signale son arrivée. Le casier récupère aussi la vaisselle lavable de la veille. Parallèlement aux objectifs technologiques (gestion des commandes, des lieux, des horaires de livraison…), l’intérêt de cette phase de deux semaines a été d’évaluer l’expérience de livraison des participants.

Phase 2
A partir du 30 novembre, et durant deux semaines, la livraison des repas a été élargie à toute la communauté EPFL. Parallèlement, des projets scientifiques en collaboration avec des laboratoires de l’EPFL sont en cours de développement. Ils concernent notamment l’optimisation des parcours, la sécurisation des communications et l’acceptation sociologique. Coordonnés par le Centre de Transport, ils se poursuivent durant environ deux mois.

 

 

LES PARTENAIRES

Contact

[email protected]

Durabilité EPFL
BS 101 (Bâtiment BS)
Station 4
CH-1015 Lausanne