Architectures en crise, l’UE

Projet en cours d’élaboration

La première édition choisira comme thème celui de la «perte». Comment l’architecte «de culture» doit-elle/il analyser la perte d’un objet d’architecture ou d’une portion d’environnement bâti (par destruction, incurie, catastrophe naturelle, etc.) ? Ou encore la disparition d’une connaissance ou d’un savoir-faire relatifs à l’architecture et à la construction. Comment dans un tel cas, l’architecte «de culture» peut-elle/il construire une narration historique et quel développement futur peut-elle/il envisager ? Bien que l’expérience de la perte ait accompagné l’histoire du genre humain, elle est devenue du plus en plus traumatisante dès l’époque moderne en raison de la prétention humaine au calcul, à la prévision et au contrôle exact et absolu. La partie théorique commencera par l’étude de textes théoriques de Roberto Pane publiés après la guerre.