Jeanne Bueche, architecte

Communiqué de presse

En 1935, Jeanne Bueche est une des premières femmes de Suisse Romande qui obtient son diplôme d’architecte à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich. Son œuvre, d’une facture forte et personnelle, se tient à l’écart des grands débats architecturaux. Elle associe des influences d’origines aussi diverses que l’architecture traditionnelle régionale, le classicisme d’Auguste Perret et la Modernité rationaliste des Nordiques.

Spécialisée dans l’architecture religieuse, Jeanne Bueche construit, transforme ou dessine une grande quantité d’églises et de chapelles dans le Jura des années 1950, 1960 et 1970. Personnalité cultivée et sensible à l’art, elle contribue à l’affirmation de l’identité régionale jurassienne. Dans ses chantiers, elle collabore avec des artistes de renom tels que Fernand Léger, Maurice Estève, Jean Lurçat, Bissières, Coghuf et Remo Rossi. Elle est également membre de la société suisse des ingénieurs et des architectes (SIA), de la fédération des architectes suisses (FAS) et de la commission fédérale des Beaux-Arts.

Jeanne Bueche donne, en avril 1996, ses archives aux Archives de la construction moderne (Acm), du Département d’architecture de l’EPFL.

L’exposition sera une occasion de découvrir et de comprendre l’oeuvre particulière de cette architecte jurassienne au travers de documents originaux se rapportant à des objets réalisés ou projetés. Le commissariat scientifique est assuré par Philippe Daucourt, chercheur aux Archives de la Construction Moderne.

Catalogue

A l’occasion de cette exposition, un catalogue de 90 pages, abondamment illustré, est édité par les Presses Polytechniques et Universitaires Romandes (PPUR) dans la collection “Les Archives de la Construction Moderne”. Rédigé par Philippe Daucourt, il présente notamment 50 notices monographiques de l’œuvre de Jeanne Bueche. Il est vendu au prix de CHF 29.60 ttc.