Dessins d’architecture. Les travaux de l’élève architecte Frédéric de Morsier à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris 1882-1890

Un livre – une exposition

blanc
Couverture - livre : Dessins d'Architecture

blanc

A l’instar de nombreux Suisses, le Genevois Frédéric de Morsier (1861-1931) étudie l’architecture à l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts (ENSBA) de Paris entre 1882 et 1890. Il s’associe ensuite à son frère Henri (1859-1924), ingénieur diplômé de la Faculté technique de l’Université de Lausanne en 1883, et à Charles Weibel (1866-1942), également issu de l’ENSBA. L’essentiel de leur carrière se déroule à Genève où ils réalisent des écoles, dont celle des Beaux-Arts, des villas et des immeubles locatifs ; ils sont aussi les promoteurs d’opérations de rénovation urbaine de grande envergure, à la Rôtisserie notamment, et ont à leur actif plusieurs hôtels à Saint-Cergue, Chamonix, Aix-les-Bains, Château-d’Œx.

Le livre et l’exposition présentent les travaux d’étudiant de Frédéric de Morsier que ses descendants ont confiés aux Archives de la construction moderne. Un corpus exceptionnel de dessins, des exercices les plus banals aux rendus les plus élaborés, permet de suivre l’itinéraire académique d’un étudiant de la fin du XIXe siècle.

Le dessin y occupe alors une place prépondérante, que ce soit dans les matières techniques ou dans la discipline reine, la composition architecturale. De l’ « esquisse », qui permet de fixer en quelques heures le « parti » de la composition, au « projet rendu » réalisé en plusieurs semaines à l’aquarelle ou au lavis et modelé par des ombres projetées à 45° dans le but de « rendre » la totalité du projet, la sélection présentée retrace le parcours de l’aspirant architecte Morsier. Ces planches, parfois de grand format, le montrent déjà doté d’un grand savoir-faire et d’un réel talent d’aquarelliste – il avait fait ses classes dès l’âge de 16 ans sous la direction de Barthélémy Menn à l’Ecole de dessin de la Ville de Genève –, tout en illustrant l’enseignement dispensé dans ce qui passait alors pour la plus importante école d’architecture au monde. Les sujets représentés proposent une grande variété de programmes architecturaux, qu’ils soient futiles – une volière, un pavillon d’exposition – ou plus graves – un amphithéâtre pour oraisons funèbres, un hospice de vieillards.

Réunissant plus de 70 dessins, le livre est publié aux PPUR dans la nouvelle collection Archimages qui se propose de faire découvrir la richesse des fonds conservés aux Archives de la construction moderne à travers des documents choisis pour leur intérêt historique et pour leurs qualités visuelles.

Joëlle Neuenschwander Feihl, Dessins d’architecture. Les travaux de l’élève architecte Frédéric de Morsier à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris 1882-1890, Lausanne : Presses polytechniques et universitaires romandes, 2011 (coll. Archimages)

Exposition 11.11.2011-17.12.201, lu-ve 8h-18h sa 14h-18h, EPFL bâtiment SG coursives du hall.

Pour davantage d’informations : [email protected] / +41 21 693 32 21

Frédéric de Morsier, Une villa dans les environs de Nice – Concours d’émulation – 1ère classe – Rendu, 3.4.1888, élévation : encre et aquarelle sur papier collé sur papier, 75 x 134 cm (Archives de la construction moderne – EPFL, fonds F. de Morsier)

Frédéric de Morsier, Une villa dans les environs de Nice – Concours d’émulation – 1ère classe – Rendu, 3.4.1888, élévation : encre et aquarelle sur papier collé sur papier, 75 x 134 cm (Archives de la construction moderne – EPFL, fonds F. de Morsier)