Description du programme Excellence in Africa

Le point de départ du lancement de ce programme est de relever les défis suivants :
  • Il existe une demande tangible et croissante de chercheurs africains talentueux et hautement qualifiés dans le domaine des sciences et de la technologie, notamment pour conduire la transformation numérique de l’Afrique.
  • Il est nécessaire de former en Afrique la prochaine génération de chercheurs et d’étudiants et de leur permettre de mener des recherches de haut niveau, toujours en Afrique, afin qu’ils puissent avoir un impact économique et stimuler la création de nouvelles entreprises sur le continent.
  • Depuis plus de six ans, l’EPFL mène avec succès un programme MOOC4DEV, en Afrique et pour l’Afrique, et a participé à plusieurs autres initiatives liées à l’Afrique.
 
Ceci a conduit l’Université Polytechnique Mohammed VI UM6P au Maroc à approcher l’EPFL et à s’associer dans la conception et le lancement d’un programme visant à relever ces défis.
 
Dans l’ensemble, le programme “Excellence en Afrique” est conçu pour avoir un impact durable
  • à travers un réseau de jeunes professeurs hautement qualifiés basés en Afrique, ayant des professeurs de l’EPFL comme mentors, et qui agissent comme futurs ambassadeurs et points focaux pour créer un terrain solide pour la recherche d’excellence et pour l’innovation
  • en ancrant des collaborations durables au sein des institutions africaines partenaires
  • en augmentant la visibilité de l’EPFL en Afrique, pour attirer des talents et mener des recherches d’excellence
  • en accompagnant la transformation numérique en Afrique.
 
Ensemble, nous avons conçu un programme basé sur les trois piliers suivants :

1) Développement du corps professoral junior
C’est la pièce maîtresse du programme. Des jeunes professeurs talentueux travaillent actuellement dans des universités africaines, qui ont été formés dans des institutions de premier plan et ont choisi de travailler sur le continent africain malgré des conditions difficiles. Souvent, ces jeunes professeurs manquent d’un mentorat approprié de la part des professeurs chevronnés au début de leur carrière et, en outre, ils n’ont pas toujours les moyens (laboratoire, puissance de calcul, etc.) pour mener des recherches de haut niveau. Cette initiative créera des tandems de jeunes membres du corps professoral soigneusement sélectionnés dans des universités africaines et de professeurs à l’EPFL pour des périodes de 4-5 ans. Le professeur africain sera invité à passer jusqu’à un an dans le laboratoire du professeur de l’EPFL, afin de développer conjointement un projet de recherche pour le professeur africain, en collaboration et sous la direction du professeur et du laboratoire de l’EPFL. Le programme peut actuellement financer jusqu’à 20 bourses de Faculty Fellowship.

2) 100 doctorats pour l’Afrique
Des diplômés de master inscrits dans les meilleures universités d’Afrique seront sélectionnés pour participer à un programme de mentorat de doctorat, par des directeurs de thèse africains dans une université africaine, de préférence l’un des Faculty Fellows du programme, en partenariat avec un professeur EPFL. Les doctorants africains seront inscrits en Afrique mais formés sous la supervision conjointe de leur établissement d’origine et du professeur EPFL. Le programme n’implique que la codirection de thèses de doctorat et non de diplômes conjoints. Il financera le salaire du doctorant, le co-tutelle du corps professoral de l’EPFL et l’accès (financé) aux infrastructures scientifiques de l’EPFL.

3) L’enseignement à l’aide du numérique 
L’éducation numérique est un moyen important d’atteindre de nombreux étudiants africains talentueux et motivés qui, autrement, n’auraient pas accès à l’enseignement supérieur. S’appuyant sur l’expérience éprouvée de l’EPFL dans le domaine de l’éducation en ligne, cette initiative servira de base à la création d’une filière spéciale sur l’éducation numérique. L’objectif est de fournir aux étudiants STEM inscrits à des programmes de master et de doctorat dans toute l’Afrique un accès à du matériel et à des outils pédagogiques de la même qualité que ceux dont disposent les étudiants en Suisse, et qui sont conçus pour répondre aux programmes de recherche locaux et aux besoins des économies africaines.