Laboratoire d’Economie Urbaine et de l’Environment – LEURE

L’équipe du LEURE mène des recherches consacrées à la gestion publique et privée de l’environnement naturel et construit. Elles visent l’avancement des connaissances scientifiques dans l’analyse des mécanismes socio-économiques qui président à l’évolution de l’environnement, de la réflexion normative sur l’évolution souhaitable de l’environnement, ainsi que le développement des méthodes et des instruments de régulation permettant de faire évoluer l’environnement de façon durable.

Mission

De sa création en 2000 jusqu’au mois d’août 2014, notre groupe s’appelait “Laboratoire de Recherches en Economie et Management de l’Environnement” (REME), “environnement” désignant à la fois l’environnement naturel, l’environnement construit et l’environnement social et culturel. Ceci n’étant pas toujours bien compris, nous avons changé le nom du laboratoire. “Econome Urbaine” dans LEURE (ou LEUrE) renvoie à nos cours et recherches traitant des marchés foncier, immobilier et du logement et des politiques qui s’appliquent à ces marchés. “Economie … de l’Environnement” fait référence à nos cours et recherches traitant du développement durable et des politiques environnementales et climatiques.

Compétences principales

  • Modélisation et évaluation des politiques environnementales, en particulier dans le domaine du climat et de l’énergie
  • Analyse des marchés foncier, immobilier et du logement ainsi que des politiques publiques
  • Développement et enseignement des méthodes d’estimation immobilière

Quelques projets de recherche en cours

PARIS REINFORCE

PARIS REINFORCE – Delivering on the Paris Agreement: A demand-driven, integrated assessment modelling approach
PARIS REINFORCE est un projet d’Horizon 2020 qui vise à étayer l’élaboration de politiques climatiques allant au-delà des engagements de l’Accord de Paris par des processus et des résultats scientifiques faisant autorité. Le projet améliore l’interface entre science et politique en élaborant un cadre d’évaluation intégrée des politiques axé sur la demande des parties prenantes de l’Union Européenne et une sélection de pays tiers. LEURE contribue à ce projet avec son modèle GEMINI-E3. (2019-2022)

Building Climate Readiness

Utilisation de données spatiales pour évaluer la valeur des biens immobiliers et les risques climatiques
En partenariat avec Wüest Partner, une société de conseil en immobilier, ce projet de recherche de doctorat d’Adam Swietek vise d’abord à évaluer si, et dans quelle mesure, les facteurs de stress climatique sont déjà pris en compte dans les modèles d’évaluation immobilière actuels. L’hypothèse nulle étant qu’ils ne le sont pas, nous explorerons de nouvelles méthodes basées sur l’apprentissage automatique pour apprendre des cartes de caractéristiques indicatives des risques climatiques et de la préparation au climat. A terme, ce projet vise à fournir un flux de travail systématique pour mesurer la valeur à risque, ce qui améliore la capacité d’un investisseur à prendre des décisions d’investissement éclairées concernant la conception de bâtiments résilients. (2019-2023)

Évaluation d’une taxe carbone avec dividende climatique en Suisse

Il s’agit d’évaluer les modalités, la faisabilité et les répercussions d’un “dividende climatique” en Suisse, soit d’une taxe généralisée sur les émissions de gaz à effet de serre dont la recette est intégralement redistribuée à la population. Ce projet intéresse l’Office fédéral de l’environnement en vue de la politique climatique post 2030, raison pour laquelle il le soutient financièrement. (2020-2023)

EWG-DECARB

Mix d’instruments politiques pour la décarbonation totale en 2050
Nous interprétons le nouvel objectif de la politique climatique du gouvernement fédéral, à savoir des émissions nettes de gaz à effet de serre nulles en 2050, comme impliquant des émissions de CO2 essentiellement nulles dans le domaine de l’énergie. Les politiques existantes et prévues dans les domaines de l’énergie, des transports, des bâtiments, des déchets, etc. ne sont pas suffisantes pour une décarbonisation complète, d’où la recherche d’instruments plus forts et nouveaux. Ceux-ci peuvent être particulièrement efficaces et plus acceptables s’ils sont combinés en vue de renforcer leurs effets et de transmettre un message cohérent aux utilisateurs d’énergie. Nous identifierons les instruments possibles et montrerons comment ils peuvent être combinés pour parvenir à une énergie sans carbone en 2050. Nous évaluerons les effets distributifs et l’acceptabilité de ces politiques. (2020-2023)

Identification des barrières à l’assainissement énergétique des bâtiments à l’échelle des quartiers et des mesures étatiques pour les lever

Dans le cadre de la mise en œuvre de la Conception cantonale vaudoise de l’énergie, la Direction générale de l’environnement collabore avec le LEURE pour identifier les freins à la rénovation énergétique notamment à l’échelle des quartiers et proposer des leviers d’action permettant de l’accélérer. Il s’agit aussi de tester à l’échelle du territoire cantonal ou sur une portion de celui-ci, l’applicabilité, notamment, des objectifs définis par le Conseil fédéral dans sa stratégie énergétique 2050+ ainsi que les objectifs du Conseil d’Etat tels qu’ils figurent dans son plan climat. (2021-2022)

De la ferme à la table : le vrai coût des aliments

Jusqu’à présent, le système alimentaire reste largement négligé malgré son énorme impact sur le changement climatique, l’utilisation des ressources et la santé. Pour développer des modèles d’économie durable à partir de l’ensemble de la chaîne de valeur alimentaire, nous souhaitons évaluer et mettre en œuvre le coût réel de l’alimentation. Ce projet vise à remédier cette situation et à faire évoluer les préférences des consommateurs et de la production agricole vers des produits et des pratiques ayant un impact social et environnemental limité. (2022)

Feuille de route pour une économie de l’hydrogène

Pour les secteurs des transports et des bâtiments dans l’UE et en Suisse dans le cadre d’un scénario net zéro d’ici 2050
L’objectif de ce projet est d’identifier les actions, les mécanismes et les politiques clés d’une feuille de route conduisant à une économie de l’hydrogène dans l’UE et en Suisse qui atteigne les objectifs existants en matière d’hydrogène d’ici 2050. L’accent sera mis sur les secteurs des transports et des bâtiments, car ils représentent environ 60 % des émissions de GES en Europe et présentent un potentiel important pour l’intégration des technologies de l’hydrogène à faible teneur en carbone. L’objectif sera poursuivi en identifiant les obstacles à surmonter et les mesures nécessaires pour créer un environnement de marché en pleine croissance afin de stimuler la production d’hydrogène et de soutenir l’augmentation de son utilisation dans les secteurs des transports et des bâtiments. (2022-2026)