Bourse Robert Gnehm pour parents post-doctorant·e·s

La bourse Robert Gnehm pour les parents post-doctorant·e·s (ci-après le RGG) vise à soutenir les parents post-doctorant·e·s dans les premières étapes de la parentalité, leur permettant de consacrer plus de temps à leur enfant tout en atténuant une baisse temporaire de la productivité scientifique. L’un des objectifs est de les libérer du travail routinier qui peut être délégué à d’autres, par exemple dans le domaine du travail de laboratoire, de l’administration universitaire et de l’enseignement.

La subvention finance le soutien du personnel à court terme et à temps partiel, notamment pour :

  •     l’assistance pour les tâches de routine au laboratoire,
  •     l’assistance administrative pour assumer les tâches administratives du demandeur,
  •     l’aide à l’enseignement.

Le/la post-doctorant·e pourrait, par exemple, engager un assistant·e étudiant·e pour l’aider dans ses expériences et/ou la collecte de données afin d’accélérer la soumission d’articles scientifiques. D’autres types de soutien financier, tels que la prolongation du contrat de travail du postdoc, sont envisageables.

DIRECTIVES


Le RGG s’élève à max. 20’000 CHF, composé comme suit:

  •     50% (max. CHF 10’000) de la subvention allouée provient du Fonds Robert Gnehm (RGF),
  •     25% (max. CHF 5’000) du fonds du bureau de l’égalité des chances, et
  •     min. 25 % de fonds de contrepartie par l’unité du/de la post-doctorant·e.

Pour les laboratoires disposant de petits budgets, généralement ceux des PATT, le fonds de contrepartie du laboratoire peut, sur demande, être financé par le Bureau de l’égalité des chances de l’EPFL.

Le RGG commence après le retour du congé de maternité et dure au maximum un an.


Les demandes doivent être soumises au Bureau de l’égalité des chances au plus tard quatre mois avant l’utilisation prévue.

Veuillez remplir le formulaire d’inscription et le retourner accompagné des documents suivants :

  • Une lettre d’appui du chef de laboratoire
  • Pour les post-doctorants, justification démontrant que la partenaire travaille à un taux de travail minimum de 80 % (p. ex. copie du contrat de travail ou certificat de l’employeur)
  • Autres annexes (le cas échéant)