Patrimoine, culture et ville

Le groupe « patrimoine, culture et ville » développe des projets de recherche au croisement des sciences sociales, de l’architecture et des études urbaines.
Gulou, Chine 2018 - photo: Florence Graezer Bideau

Gulou, Chine 2018 – photo: Florence Graezer Bideau

Les projets du groupe “Patrimoine, culture et ville” s’appuient essentiellement sur des enquêtes de terrain et questionnent la place et le rôle des acteurs sociaux dans le processus de patrimonialisation au regard des politiques culturelles et urbaines qui le sous-tendent.

Ces recherches ont pour objectif de saisir les impacts locaux sur les modes de vie et la mémoire des lieux dans un contexte en mutation.

Phénomène universel, le patrimoine est un enjeu majeur des constructions sociales et historiques de toute société. Comprendre son fonctionnement permet de mieux cerner l’un des défis globaux de notre temps : la question des identités dans un monde en mutation. Le patrimoine est en effet étroitement lié aux valeurs culturelles des groupes sociaux et aux processus d’identification leur permettant de se différencier les uns des autres. Lors de changements sociaux, le patrimoine joue ainsi un rôle central par les significations qu’il véhicule de manière collective et qui lient les individus au passé, au présent et au futur.

Partant des acteurs sociaux pour saisir ces dynamiques patrimoniales, le groupe « patrimoine, culture et ville » développe des projets sur la mise en œuvre et les effets de politiques publiques dans les domaines de la culture et de l’urbanisme.

Afin d’étudier de manière critique et réflexive la construction des politiques culturelles et urbaines en lien avec les formes de patrimoine (matériel, immatériel, industriel) dans divers contextes géographiques et culturels (Suisse, Chine, Malaisie, Hong Kong, Singapour, Inde, Italie et Mexique), es travaux mobilisent des savoirs et méthodes issus de :

  • l’anthropologie
  • la sociologie
  • l’histoire
  • la géographie
  • les sciences politiques
  • l’architecture et les études urbaines

A partir d’enquêtes de terrain, ils s’interrogent sur les dispositifs narratifs, opérationnels et technologiques de valorisation patrimoniale mis en place sur les territoires par les autorités (locales, nationales et internationales) ainsi que sur la perception et les usages de ces mutations patrimoniales par les populations concernées.

Le groupe « patrimoine, culture et ville » a pour objectif de saisir les impacts locaux sur les modes de vie et la mémoire des lieux dans un contexte de changement.

Projets en cours :

Quelques projets finalisés :

Collaboration et financements :

Les recherches développées au sein du groupe “patrimoine, culture et ville” bénéficient de financements provenant d’institutions de fonds tiers nationales et internationales (FNS, SNIS, Compania San Paolo) et s’appuient sur un réseau de collaborations internes à l’EPFL (CDH, ENAC) et internationales (Politecnico di Torino, Tsinghua University, H2020 et GIS patrimoine en partage).

Particulièrement actifs, les membres de ce groupe comprennent des chercheurs (Florence Graezer Bideau, Thierry Theurillat), des hôtes académiques académiques (Filippo De Pieri, Alessandro Armando, Davide Vero, Peter Bille Larsen) ainsi que des doctorants (Monique Bolli, Lucia Bordone, Helena Roux et Zhang Mengke) associés aux projets financés, en développement ou à diverses expertises.

Le dynamisme de la recherche se reflète également dans les enseignements interdisciplinaires qui y sont associés ou dans la liste des travaux publiés.

Enfin, ses membres contribuent à l’initiative “Emerging Asia research group” menée conjointement avec l’Université de Lausanne.

Galerie d’images :


Contact:

Le groupe Patrimoine, culture et ville est dirigé par: Florence Graezer Bideau