Courants continus – Rudy Decelière

Courants continus par Rudy Decelière - photo Alain Herzogdu 28 avril au 11 décembre 2016
EPFL, Rolex Learning Center (extérieur)

L’artiste Rudy Decelière installe le bruissement d’une rivière sous une voûte du RLC.
→ Vernissage jeudi 28 avril à 18h

851 mini haut-parleurs sont reliés entre eux par une trame de fils diffusant les sons d’une eau qui coule. Telle une rivière inversée (le renversement étant un geste de l’art contemporain), l’oeuvre donne à entendre des sons non-naturels et uniques s’inspirant d’une matière aquatique en mouvement se déployant dans l’espace.

Après une résidence au CERN en mars 2016, Rudy Decelière est invité dans le cadre du programme Artist on the Campus de l’EPFL. Il a choisi de présenter sous une des voûtes du Rolex Learning Center une installation visuelle et sonore intitulée Courants continus.

Le titre pointe l’électricité, le réseau et l’eau. Tous ces éléments se réunissent dans cette œuvre qui, comme le dit l’artiste, «aborde et questionne de manière sensible les caractéristiques acoustiques qui constituent le son produit par l’eau en mouvement, autant dans sa richesse que dans sa simplicité. Entre la goutte du robinet et le torrent, comment un cours d’eau est-il reconnaissable en tant que tel, et de quelle manière des centaines de milliers de petits sons élémentaires et théoriquement discernables forment un bruit d’ensemble (à la limite du bruit blanc), à savoir, celui d’une rivière qui coule?» Une question à la fois poétique et scientifique dont s’occupent aussi certains ingénieurs de l’EPFL que l’artiste a pu rencontrer.

L’univers plastique et sonore de Rudy Decelière: Né en France en 1979, l’artiste vit et travaille à Genève. Il a étudié à la HEAD (Haute école d’art et de design, Genève) et explore l’art sonore principalement par le médium de l’installation, en proposant autant d’espaces extérieurs qu’intérieurs et cela en regard avec leurs situations, leurs composantes architecturales et leurs paysages sonores natifs.

Courants continus est constituée de plus de 800 modules «Synthnode», de petits synthétiseurs indépendants et connectés en réseau. Ces modules sonores reprogrammables ont été essentiellement dessinés et développés par le physicien instrumentaliste Robert Kieffer, lors d’une longue collaboration initiée à l’occasion de la résidence [email protected] – remportée en duo par Rudy Decelière & Vincent Hänni en 2014 – qui donna lieu à l’installation Horizons irrésolus, à laquelle le cosmologiste Diego Blas apporta également ses connaissances.