Bachelor

La formation nécessite une connaissance des lois de comportement des systèmes physiques et permet de les découvrir à travers des cours ex-cathedra et des travaux pratiques en laboratoire.

Formation du bachelor en physique

L’étudiant.e découvre les lois du comportement des systèmes physiques au travers de cours de physique ex-cathedra et de travaux pratiques en laboratoire. L’acquisition de ces connaissances théoriques et expérimentales/pratiques  s’accompagne du développement du savoir-faire de l’étudiant : aiguiser son sens critique et son pouvoir d’abstraction, développer la rigueur scientifique et l’art de la modélisation.

Les mathématiques représentent un outil indispensable pour toutes les sciences et en particulier pour la physique. Elles constituent le langage universel qui permet aux scientifiques de se comprendre. C’est pourquoi un fort accent est mis sur les mathématiques au début des études (propédeutique) en parallèle avec les cours de physique de base (mécanique et thermodynamique).  En deuxième année, le nombre de branches liées à la physique augmente tout en complétant la formation en mathématiques avancées. Les étudiant.e.s ont aussi quelques cours d’introduction à la physique moderne.

La troisième année est consacrée d’une part aux grands cours de physique moderne tels que physique quantique, physique du solide, physique statistique, particules élémentaires, biophysique, astrophysique, et d’autre part à des travaux pratiques avancés qui permettent à l’étudiant.e de reproduire de nombreuses expériences de physique et ainsi d’exercer ses aptitudes expérimentales et créatives.

La formation pratique des étudiant.e.s est mise en avant dès la première année avec des travaux dirigés (métrologie) à raison de 3 heures/semaine. Un après-midi par semaine est consacré aux expériences classiques de la physique en 2ème année. En 3ème année une journée par semaine est dédiée à l’expérimentation. Les étudiant.es travaillent par projet selon un programme défini mais ils/elles peuvent exercer leur créativité avec leurs propres propositions dans le cadre de projet disciplinaire ou interdisciplinaire.

Durant le cycle bachelor, l’étudiant.e est initié.e à différentes techniques telles que l’électronique, l’informatique, la physique numérique, et le traitement de données. Différents cours et projets de sciences humaines et sociales complètent la formation polytechnique.