Saul Steinberg – Architecture by line

 

 

 

25 septembre – 29 novembre 2014


Avec
Ingo Giezendanner, alias GRRRR
Nathalie du Pasquier
Nigel Peake
Madelon Vriesendorp
Wesley Willis 


CONFÉRENCES :

24 septembre 2014
Conférence inaugurale
Nathalie Du Pasquier, artiste, Milan

Introduction
Cyril Veillon, curateur
Professeur Nicola Barghieri, LAPSIS, EPFL

28 octobre 2014
Ingo Giezendanner, artiste, Zurich
Stephen Felmingham, artiste et professeur, Londres

6 novembre 2014
Luca Merlini, architecte et professeur, Paris et Lausanne

18 novembre 2014
Nicholas Lobo Brennan, architecte, Zurich


A l’occasion de l’exposition, un livre d’artiste est publié par les éditions Nieves à Zurich. Il rassemble pour la première fois, sous forme de leporellos distincts, les quatre longs dessins que Steinberg a réalisé pour le Labyrinthe des enfants à la Triennale de Milan en 1954.

COMMANDER LE LIVRE


Le dessin est un outil idéal pour exprimer des idées ou des points de vue sur l’architecture sans avoir recours aux mots. Les lignes qui se mêlent deviennent des formes, puis des images identifiables, permettant ainsi un décryptage rapide de sens parfois complexes.
L’artiste américain Saul Steinberg (1914 – 1999), particulièrement connu pour ses oeuvres publiées dans The New Yorker, se définit lui-même comme un « écrivain qui dessine ». Un « écrivain » muet, certes, mais qui ne manquait pas d’opinions lorsqu’il s’agissait de porter un regard critique sur son environnement urbain et bâti. En ce sens, il peut être considéré comme un précurseur du postmodernisme, et certains théoriciens de l’architecture l’ont perçu comme l’un des critiques les plus importants de ce domaine, sans parole.
L’exposition Architecture by Line tisse des liens entre l’oeuvre de Steinberg et l’architecture. Y seront également présentés les travaux d’une sélection d’artistes internationaux qui, sans avoir nécessairement de filiation avec Saul Steinberg, ont, par le truchement du dessin, questionné la perception des espaces que nous concevons et que nous habitons.

Cette exposition montre que les représentations visuelles des artistes ont souvent anticipé la pensée architecturale, voire qu’elles la subvertissent. L’art est-il nécessaire à l’émancipation de l’architecture ?

Avec le soutien de la fondation Jan Michalski.


Commissaire : Cyril Veillon
avec la collaboration de Benjamin Sommerhalder, Nieves, Zurich.
Logistique : Jean-Robert Gros
Administration : Pascale Luck
Assistant : Thomas Paine
Edition des textes : Aurélie Buisson
Conseils : Sheila Schwartz, The Saul Steinberg Foundation
Images : The Saul Steinberg Foundation, NY

Remerciements :
Beth Venn, CEO, The Saul Steinberg Foundation
Paul T. Young, architecte, Chicago

Saul Steinberg
Photo by Arnold-Newman, 1951


Vues de l’exposition