Un banc en verre aussi résistant que l’acier

Alexander Wolhoff

En savoir plus

Etudiant en architecture

La réalisation d’un banc en verre aux propriétés inédites a amené plusieurs entreprises à innover. Le projet est né d’une collaboration entre une doctorante en génie civil et un jeune diplômé en architecture de l’EPFL.

En associant ses compétences avec celles d’Alexander Wolhoff, architecte EPFL, Jagoda Cupać, docteur en génie civil, a prouvé que le verre pouvait se transformer en matériau ultra résistant. Leur projet? Un banc en verre de 6 mètres de portée nommé ATLAS. Pour le réaliser, des entreprises ont sponsorisé des processus de fabrication et un usage de matériaux qui leur étaient encore inconnus. Véritable prototype technologique, le banc ATLAS sera exposé durant six mois à l’ouest du Rolex Learning Center.

Toits, escaliers, murs, sols, poutres… En architecture contemporaine, l’usage du verre a dépassé depuis longtemps le périmètre de la fenêtre. Son omniprésence est même loin de faiblir. Au point de confronter les ingénieurs à un défi de la taille de celui d’Atlas, condamné à porter le monde sur ses épaules pour l’éternité: faire du verre un matériau porteur aussi résistant que l’acier ou le béton… tout en conservant, bien sûr, sa belle transparence.