Time Machine Unit

Initiative Lausanne Time Machine

Lancée par le Collège des Humanités (CDH) de l’EPFL et l’UNIL, avec le soutien de Time Machine Europe, l’initiative Lausanne Time Machine vise à fédérer les recherches actuelles, passées et futures concernant la région lausannoise autour de méthodologies et de technologies communes. L’initiative Lausanne Time Machine vise à rassembler les institutions de recherche, les institutions du patrimoine, la municipalité, les parties prenantes et les citoyens pour promouvoir les projets numériques autour du patrimoine culturel.

L’initiative Lausanne Time Machine fait partie du projet international Time Machine. Soutenu par la communauté européenne, ce projet implique actuellement près de 500 institutions et comprend d’autres projets similaires à l’échelle européenne – les Local Time Machines – coordonnés afin de définir une feuille de route commune pour les années à venir.

Comme les autres Local Time Machines, l’initiative Lausanne Time Machine vise à rassembler les laboratoires de recherche, les institutions patrimoniales et les acteurs du monde privé, ainsi qu’à impliquer les communautés citoyennes autour de ces objectifs de densification et de défragmentation de l’information territoriale. À cette fin, l’initiative lausannoise bénéficie de toutes les innovations méthodologiques et technologiques développées dans le cadre du projet européen Time Machine par les institutions travaillant sur les autres villes du réseau.

La Lausanne Time Machine est organisée en projets parallèles qui se concentrent sur différents aspects du territoire mais qui partagent des méthodologies, des technologies et des normes communes. Elle comprend également des projets de redocumentation des bases de données du territoire, qui sont actuellement incompatibles avec d’autres systèmes d’information.

Les projets développés dans le cadre de collaborations entre l’EPFL et l’Unil sont répartis en six thèmes : la ville et son territoire, la population, le patrimoine, l’iconographie, les sources textuelles et les sources audiovisuelles.

Chaque thème comprend donc différents projets articulés par des coordinateurs. L’objectif est de fédérer les projets existants en permettant et en facilitant la communication des résultats de recherche et les échanges entre les chercheurs des deux institutions. L’objectif est de promouvoir le développement de nouveaux projets de recherche en créant les conditions nécessaires à un véritable échange de connaissances et de technologies autour de thèmes transversaux et interdisciplinaires. Bénéfiques à tous les niveaux, la discussion et la mise en œuvre de méthodologies et d’outils communs permettront notamment d’optimiser l’acquisition et l’interopérabilité des données de recherche. L’initiative Lausanne Time Machine vise également à encourager les jeunes chercheurs à proposer des thèmes de recherche et à valoriser les études réalisées dans le cadre de leur thèse ou de leur projet de post-doctorat. Les recherches en cours et les résultats déjà obtenus peuvent faire l’objet de cours et de séminaires d’enseignement. Un cours commun EPFL-Unil intitulé Histoire urbaine digitale : Lausanne Time Machine est donné depuis 2020. C’est aussi l’occasion de présenter et de mettre en œuvre différentes approches interdisciplinaires autour des thèmes abordés.

Data cockpit

Dans la section “cockpit”, vous pouvez explorer quelques ensembles de données à orientation thématique provenant du travail d’extraction effectué à partir des sources historiques originales.