Présentation

Le public cible de la formation

Le programme s’adresse en premier lieu aux architectes, mais également à des ingénieurs, économistes, géographes ou juristes ayant une pratique professionnelle dans le domaine immobilier, idéalement dans la réhabilitation d’immeubles.

Sont admissibles les détentrices et détenteurs d’un titre universitaire ou jugé équivalent. Un minimum de compétences économiques, juridiques et techniques est souhaité pour la formation complète qui réunit les trois modules de perfectionnement dans ces trois domaines.

Une expérience professionnelle en lien avec l’immobilier est également demandée. Comme la formation est proposée à temps partiel, nos participant-e-s exercent une activité professionnelle dans ce domaine. Ils/elles, travaillant par exemple pour :

  • un bureau d’architecture ou de génie civil
  • un propriétaire immobilier privé (fonds de placement immobilier, assurance vie, caisse de pension)
  • le service immobilier d’une régie fédérale ou d’une collectivité publique
  • une entreprise de construction
  • une agence immobilière
  • la division immobilière ou du crédit hypothécaire d’une banque

Les bénéfices de la formation

Les participant-e-s retirent en général un grand plaisir de nos cours, qui leur permettent de prendre du recul par rapport à leur quotidien professionnel et de réfléchir aux méthodes qu’ils appliquent.

L’apprentissage est rapide, chaque cours apportant de nouvelles connaissances et techniques. De solides amitiés se sont créées dans nos cours ainsi que de précieuses relations d’affaires, d’autant plus que nos cours réunissent des représentants de tous les acteurs des marchés immobiliers de toute la Suisse romande.

L’effort personnel et financier est ainsi rapidement rentabilisé. L’enquête professionnelle de la HES Kalaidos à Zurich, “Bericht zur Lohnerhebung 2008 bei Ingenieuren und Architekten”, a montré que les architectes et ingénieurs qui ont suivi une formation continue bénéficient de salaires 5% plus élevés en tenant compte de toutes les autres caractéristiques susceptibles d’influencer les salaires. Dans leurs termes: “Eine Weiterbildung auf Hochschulstufe (MAS, Executive MBA, NDS oder Zweitstudium) geht mit einem 5% höheren Lohn einher und generiert damit eine beachtliche „Bildungsrendite“”.

Les objectifs de la formation

Le Master of advanced studies EPFL en Expertise dans l’Immobilier couvre les deux types de mandats d’expertise les plus répandus dans la pratique professionnelle: l’analyse des pathologies des constructions, de leurs causes et de leurs remèdes ; l’évaluation des biens immobiliers.
Le premier type d’expertise est essentiellement technique, mais il comprend également des éléments économiques (coût des remèdes), et surtout juridiques puisqu’il apparaît souvent dans le cadre d’un confl it pouvant déboucher sur une procédure judiciaire ou arbitrale.
Le deuxième type d’expertise est essentiellement économique, mais on y trouve également des éléments tant techniques (vétusté d’une construction) que juridiques (en particulier droit du bail, fi scalité).

Traditionnellement, on ne devient expert qu’après de nombreuses années d’expérience. La formation proposée dans ce MAS n’a pas la prétention de remplacer l’expérience pratique, mais de permettre d’une part aux experts déjà chevronnés de parfaire leurs connaissances théoriques, et d’autre part aux moins expérimentés d’acquérir les bases nécessaires à une mise en valeur plus rapide de leur expérience future.

Les modalités d’apprentissage

Le MAS est composé de trois modules indépendants relatifs aux domaines technique, économique et juridique de l’expertise, débouchant chacun sur un Diplôme de formation continue. La réussite des trois modules permet de s’inscrire au travail de fin d’études. La personne qui a présenté ce dernier avec succès se voit délivrer un Master of advanced studies EPFL en Expertise dans l’Immobilier.

Pour chaque module, les participant-e-s doivent passer un examen écrit portant sur la matière enseignée et défendre un travail personnel (mémoire). Le travail personnel porte généralement sur un bâtiment réel choisi par le/la participant-e qui y applique le type d’analyse appris dans le module correspondant. Le travail de fin d’études réunit ces trois mémoires et les complète pour aboutir à une analyse complète et cohérente d’un bâtiment réel, permettant de proposer de façon fondée une stratégie réaliste et optimale de revalorisation de ce bâtiment.

Les cours sont assurés par des enseignants de l’EPFL et des universités partenaires. Ils sont complétés par des conférences de spécialistes dans le domaine, des excercices, des séminaires, des discussions, ainsi que des études de cas. Ces dernières tiennent une place importante dans la formation.

Le programme a été conçu pour pouvoir être suivi par des personnes exerçant en parallèle une activité professionnelle (jusqu’à 80% au maximum).

Règlement du MAS à télécharger

Les partenaires de la formation

L’enseignement est assuré grâce à la collaboration de plusieurs hautes écoles et universités. Le MAS est également soutenu par deux associations importantes, le CSEA et la SIA.
 
  • Laboratoire d’Economie Urbaine et de l’environnement (LEURE) de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL)
  • Institut pour le droit suisse et international de la construction (IDC)  de l’Université de Fribourg (UNIFR)
  • La haute école d’ingénierie et d’architecture  Fribourg (HEIA-FR) de la Haute Ecole Spécialisée Suisse Occidentale (HES-SO)
  • Collège Suisse des Experts Architectes (CSEA)
  • Société suisse des Ingénieurs et Architectes (SIA)