ORIENTATION DOCTORALE IDEAS

Ce cours doctoral de 2 crédits ECTS fait partie des cours du Programme doctoral Architecture et sciences de la ville (EDAR) qui peuvent compter dans les 7 crédits obligatoires pour la première année. Il est également ouvert aux doctorants des autres écoles doctorales qui peuvent le choisir comme crédit libre en combinaison avec une partie de cours orientée sciences sociales et architecture.

Ce module vise à sensibiliser les doctorants à la question de la durabilité en architecture, ainsi qu’à l’approche de l’interdisciplinarité (démarche multicritères). Le cours leur offre la possibilité d’aiguiser leur esprit critique, essentiel dans le processus d’élaboration du travail de thèse. Il permet également aux doctorants de valoriser le travail fait au niveau de leur propre thèse de doctorat dans le cadre des questions de design intégré et d’architecture durable (IDEAS), que ce soit au niveau des thèmes abordés, de l’approche choisie pour l’analyse d’un bâtiment/quartier, des recherches bibliographiques, etc. L’objectif spécifique du cours doctoral IDEAS est de fournir aux doctorants des méthodes d’évaluation de la durabilité et de renforcer leur positionnement critique vis-à-vis de ces questions. L’enseignement dispensé améliore leur capacité à construire un argumentaire objectif et à débattre des questions de durabilité de manière scientifique et rigoureuse.

Le travail réalisé consiste à évaluer un bâtiment, un ensemble bâti ou un quartier emblématique d’une démarche d’intégration de la durabilité à l’architecture ou à l’urbanisme en fonction d’une série de critères d’analyse pertinents. Le choix de l’objet est laissé libre, celui-ci s’inscrira potentiellement dans la continuité de la thématique des thèses respectives des doctorants.

Dans une optique de durabilité, l’analyse devra considérer des critères d’analyse compris dans deux pôles distincts du développement durable (environnement, société, économie), de manière à répondre à une question ciblée et spécifique sur des thèmes allant de l’utilisation parcimonieuse des ressources non renouvelables ou de la prise en compte optimale des spécificités climatiques, au confort optimal de l’usage ou, plus largement, à une optimisation de critères environnementaux socioculturels et économiques. La liste des critères se basera en première approche sur le référentiel de la recommandation SIA 112/1. La présentation des résultats finaux s’effectue sous forme d’une fiche d’analyse synthétique et d’un débat oral qui aura lieu à la fin du semestre.

En parallèle, le cours sera enrichi par des intervenants externes dont les contributions permettront d’illustrer la recherche interdisciplinaire dans le domaine de l’architecture durable.