Nouveaux cours 2020-2021

Photo: Alain Herzog, EPFL

Cours UNIL/EPFL

Dès le semestre d’automne 2020, le Collège des humanités lance une offre de cours conjoints entre l’Université de Lausanne (UNIL) et l’EPFL ouverts aux étudiantes et étudiants des deux campus.

Ces cours sont assurés par des équipes pédagogiques interinstitutionnelles, combinant des savoirs et des compétences qui proviennent de diverses disciplines (sciences informatiques, sociologie, histoire, architecture, etc.), issues des domaines d’expertise de chercheurs de l’EPFL et de l’UNIL.

Ce projet pédagogique débute avec le lancement de deux cours Master annuels (2020-2021) et d’un cours Bachelor (P2021). Cette offre initiale se fonde notamment sur l’acquisition de compétences numériques – à la fois pratiques, méthodologiques et critiques – transmises par le biais d’un éventail d’approches et de disciplines, nécessaires à la compréhension du tournant numérique contemporain, à partir d’une collaboration active entre sciences de l’ingénieur et sciences humaines et sociales. Cette nouvelle offre répond aux objectifs des deux institutions visant à renforcer l’acquisition de compétences numériques dans l’ensemble des parcours de formation.

De la crise écologique aux bouleversements engendrés par la transition numérique, les enjeux collectifs auxquels nous faisons face illustrent la nécessité d’offrir des enseignements qui dépassent les frontières disciplinaires traditionnelles. Combiner des savoirs et des méthodes qui proviennent des sciences informatiques, des sciences naturelles et des sciences humaines et sociales autour de thématiques conjointes permet précisément d’envisager des problèmes sur nouveaux frais et d’offrir la possibilité aux étudiant·e·s des deux campus de réévaluer leurs acquis et leur pratique scientifique à partir d’autres disciplines.

Au terme de leur formation, les étudiants de l’UNIL et de l’EPFL seront par ailleurs amenés à travailler avec des individus disposant de formations professionnelles diverses, pour résoudre, le cas échéant, des problèmes à la fois ouverts et complexes nécessitant la mise en commun de compétences variées. La capacité à décloisonner ses connaissances et à communiquer avec divers publics constitue un savoir-être d’autant plus précieux dans un contexte marqué par un renouvellement accéléré des métiers et des débouchés professionnels. Ces cours « orientés projet » amèneront les étudiants à travailler en groupe avec des personnes d’horizons variés pour contribuer à la résolution d’une tâche commune. Au-delà de compétences de pointe dans les domaines enseignés, c’est aussi un ensemble de compétences transversales qui seront dès lors consolidées (communication orale, travail en groupe, gestion de conflits, etc.)

Qu’est-ce qu’une « donnée » ? Comment préserver et étudier le patrimoine à l’aide d’outils numériques ? Comment utiliser le jeu vidéo pour transmettre des savoirs ?

Chacun des cours proposés se situe à l’intersection de plusieurs domaines de recherche. Conscient que le simple fait de juxtaposer des disciplines ne constitue pas un gage d’interdisciplinarité, la stratégie adoptée vise à conjuguer des méthodes et des regards critiques provenant de différents champs autour d’une thématique commune. Les acquis de formation visés portent autant sur des connaissances disciplinaires que sur l’acquisition d’une posture critique et réflexive qui découlera de la rencontre et de la confrontation entre différentes approches méthodologiques et perspectives épistémologiques.

Ces cours optent donc pour une posture interdisciplinaire forte : il ne s’agit pas de convoquer une discipline en renfort à une autre, mais de placer plusieurs domaines d’expertise au cœur d’un enseignement pour envisager un objet – comme l’histoire urbaine, ou l’analyse de données – à partir d’un faisceau pluriel de méthodes et d’approches.

La diversité des acquis de formation et des parcours des étudiant·e·s représente un défi majeur dans le cadre de ces enseignements. Afin de favoriser l’échange, la collaboration ainsi que l’apprentissage par les pairs, ces cours sont « orientés projet » : les étudiant·e·s travailleront en groupes mixtes de 4-5 apprenant·e·s dès le premier semestre. Dans le cas des cours annuels, le deuxième semestre sera dédié à la réalisation d’un projet, encadré par l’équipe enseignante et suivi à l’aide de séances « milestones » mensuelles, sur la base du modèle « CHIC » (China Hardware Innovation Camp) développé par Marc Laperrouza au sein du Collège des Humanités (présentation de l’avancée des groupes à travers des présentations orales répondant à un ensemble de critères thématiques et formels).

Les cours Master comprendront une partie plénière (1h15 à 2h) suivie d’une séance « laboratoire » (45min à 1h30). Les séances « laboratoire », organisées en travaux pratiques, seront, suivant les besoins, scindées en deux pistes à choix pour les étudiant·e·s. Des ateliers pratiques (programmation informatique, utilisation de logiciels) seront disponibles pour les étudiant·e·s qui requièrent une formation dans ce domaine. Parallèlement, les étudiant·e·s venant des sciences de l’ingénieur auront accès à des travaux pratiques dédiés aux lectures du semestre, permettant l’acquisition des connaissances nécessaires à la compréhension des enjeux sociaux et culturels liés au cours en question.

Afin d’assurer l’acquisition des connaissances et des compétences initiales dans les disciplines externes à leur cursus, une plateforme de ressources en ligne est mise à la disposition des étudiant·e·s via le portail « swissmoocs ». La plateforme comprend du matériel pédagogique original (texte, capsules vidéo) créé en partenariat avec le Centre de soutien à l’enseignement (CSE) de l’UNIL, et permet également de pointer les étudiant·e·s vers des ressources existantes en lien avec le cours, tout en servant de plateforme de partage et d’évaluation.

Chaque cours comprend des évaluations individuelles et des évaluations de groupe, à partir de la conduite et du résultat du projet de semestre. Les cours s’attachent à évaluer les acquis de formation issus des disciplines externes au cursus des étudiant·e·s, autant que leur capacité à articuler ces savoirs/compétences sur leur propre cursus universitaire. Dans le cadre des projets de groupe, des modalités d’évaluation par les pairs seront mises en place afin de faciliter l’échange et la communication entre les étudiant·e·s.

Des ateliers dédiés à l’acquisition de compétences transversales (communication orale, gestion de projet) seront organisés ponctuellement en collaboration avec le Centre d’appui à l’enseignement (CAPE) de l’EPFL durant les séances « laboratoire ». La progression des étudiant·e·s dans ce domaine sera également évaluée au terme du semestre, lors de la présentation orale qui clôturera le projet de groupe.

Les enseignements UNIL-EPFL sont disponibles au sein du programme de cours SHS pour les étudiant·e·s de l’EPFL. Pour les étudiant·e·s UNIL, les modalités d’inscription varient selon les Facultés : les cours seront accessibles dans l’offre du « Programme à options » (ou « Programme de renforcement » en Master) de la Faculté des lettres et comme enseignement à choix au sein de la Faculté de Sciences sociales et politiques. Certains cours seront directement inscrits aux plans d’études de parcours spécifiques, lorsque les plans d’études le permettent.