Pavillon Imaging aux Portes Ouvertes

A l’occasion des portes ouvertes de l’EPFL le 14 & 15 septembre 2019, l’initiative [email protected] aura le plaisir de vous faire découvrir l’imagerie dans ses nombreux aspects, au travers d’un pavillon localisé au Rolex Learning Center (RLC)

Destiné à la fois au grand public et à un public professionnel, en présence de personnes issus du monde académique. Des chercheurs issus de milieux aussi divers et variés tels que l’astrophysique, le médical ou la neuroscience, domaines pour lesquels l’image constitue un élément fondamental de la recherche, vous présenteront leur travail par le biais de démonstrations et d’expérimentations auxquels parents et enfants sont invités à assister. 

Une dizaine de stands tenus par des chercheurs de l’EPFL exposeront des démonstrations, divisées en plusieurs thèmes : l’exploration du vivant et du monde cérébral au travers de l’IRM, de microscopes et de la réalité virtuelle, ainsi que l’astronomie et la photographie du ciel avec l’utilisation de lentilles gravitationnelles, ou encore le traitement de signal où les méthodes pour capturer les images en 2D et 3D, en couleurs, seront présentées.

Enfants et parents, tout comme étudiants et professionnels, sont invités à ce pavillon initié par [email protected], pour explorer en détail l’imagerie à travers posters et démonstrations, et afin de mieux comprendre son usage dans la science d’aujourd’hui et de demain.

Démonstrations présentées au Pavillon Imaging

Imagerie biomédicale & neurosciences

  • Sculpter l’activité cérébrale grâce à l’IRMf
    Par le Laboratoire de traitement d’images médicales (MIP) tenu par Dimitri Van de Ville

Réguler le fonctionnement de notre cerveau : voilà une application innovatrice de l’IRM fonctionnelle (IRMf). Par un principe de rétroaction biologique, l’accès volontaire à un paramètre physiologique permet d’en prendre le contrôle, ce qui est illustré dans cette activité.

  • Voyage au centre du vivant
    Par le Laboratoire d’imagerie biomédical (LIB) tenu par Michaël Unser et le CBG/IDIAP tenu par Michael Liebling

Comment reconstruire des images numériques à partir de données incomplètes ou dégradées à l’état brut ? C’est le principe de tomographie qui sera explorée : c’est une méthode qui permet de reconstruire l’intérieur d’un objet 3D à partir de mesures effectuées à l’extérieur de ce dernier, à travers la création de nouveaux algorithmes numériques et de nouvelles méthodes mathématiques

  • Promenade dans le cerveau
    Par le Laboratoire de neuroscience cognitive (LNCO) tenu par Olaf Blanke.

Cette activité mêle à la fois la réalité virtuelle, la robotique et l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) pour comprendre la conscience corporelle de soi. Les aires cérébrales clés activées lors de différentes activités (p. ex. l’écoute de musique) seront montrées et comment ces activations peuvent être modifiées par certaines maladies telles que la douleur chronique ou la schizophrénie.

Astrophysique

  • L’imagerie gravitationnelle
    Par le Laboratoire d’Astrophysique (LASTRO) tenu par Frédéric Courbin et  Jean-Paul Kneib

Scanner le ciel à très haute résolution est un des objectifs essentiels de la recherche astronomique. Cette activité propose de mieux comprendre les effets des lentilles gravitationnelles, qui jouent un rôle très important dans l’imagerie astronomique.

Traitement de l’image

  • Capturer la couleur grâce à l’interférence
    Par le Laboratoire de communications audiovisuelles (LCAV) tenu par Martin Vetterli

La couleur joue un rôle central dans notre expérience du monde. Nous présentons ici la photographie de Lippmann – une technique vieille d’un siècle, récompensée par un prix Nobel, qui capture et reproduit des images couleur au moyen d’ondes stationnaires.

  • Revivre le Montreux Jazz Festival en images
    Par le Laboratoire d’images et représentation visuelle (IVRL) tenu par Sabine Süsstrunk

Grâce à des algorithmes d’apprentissage digital (Machine Learning) développés par le IVRL cette activité propose de restaurer des images et vidéos d’archive du Montreux Jazz Festival, afin de vous permettre d’en revivre les meilleures moments.

  • L’échographie ultra-rapide grâce à l’intelligence artificielle
    Par le Laboratoire de traitement des signaux 5 (LTS5) tenu par Jean-Philippe Thiran

Cette activité montre comment l’intelligence artificielle permet de reconstruire des images d’échographie de qualité inégalée, ouvrant la porte à de nouvelles solutions diagnostiques, en particulier à l’imagerie échographique fonctionnelle. Une démonstration sur un échographe de recherche unique au monde présente la mise en œuvre de ces méthodes en temps-réel. 

Microscopie / Microtechnique

  • Détecter les défauts des matériaux au niveau atomique
    Par le Laboratoire de biologie à l’échelle nanométrique (LBEN) tenu par Aleksandra Radenovic

Même les meilleurs matériaux contiennent des défauts à l’échelle nanométrique. Ces défauts peuvent dégrader les propriétés du matériau ou, au contraire, lui apporter des fonctionnalités intéressantes ! Dans notre laboratoire, nous avons développé un microscope spécial qui utilise une lumière guidée afin d’éclairer les éventuels défauts des matériaux étudiés.

  • Des images 3D par mesure du temps de vol des photons
    Par le Laboratoire d’architecture quantique (AQUA) tenu par Edoardo Charbon

L’AQUA développe des nouveaux capteurs de photons qui permettent de mesurer le temps de vol de photons, un à un, à la vitesse de la lumière. L’extrême précision temporelle offre une solution pour créer des images tridimensionnelles.

  • Zoom sur le vivant !
    Par la Plateforme technologique de bio-imagerie et imagerie optique (BIOP) tenu par Arne Seitz

La plateforme met à disposition plusieurs appareils indispensables pour visualiser l’infiniment petit.