Organiser un examen

L’organisation fournit des points de repères et balise la piste de façon à toujours savoir où vous en êtes.

Pourquoi ? pour vous permettre, l’esprit libre, de faire une entorse au programme.

Le fait de définir des objectifs rend calme et confiant.

Il faut absolument connaître ces dates. Vous les trouverez dans le calendrier académique

  • déterminez le volume de travail, matière par matière
  • déterminez votre capacité d’assimilation pour les différentes matières
  • déterminez le temps dont vous disposez pour travailler chez vous
  • tenez compte des coefficients
  • équilibrez les branches de compréhension approfondie et celles plus descriptives
  • établissez une chronologie dans les besoins
  • ménagez des soufflets pour les imprévus
  • établissez votre plan d’examen et TENEZ-VOUS-Y

La semaine est l’unité de base la plus pratique

  • chaque lundi, faites le point
  • vérifiez votre progression
  • modifiez votre plan de travail si nécessaire.

Existe-t-il des moments plus propices à l’étude ?

  • Pas de règle stricte
  • Suivez votre rythme naturel

Toutefois, en-dehors des préférences individuelles, il existe une loi biologique qui fait que nous avons souvent un creux après le repas de midi et qui correspond à la sieste des Méditerranéens.

  • évitez de travailler en continu
  • prévoyez des pauses pour récupérer

La durée d’une séquence de travail est fonction de la nature de la tâche. Agissez en sorte que les phases de travail et de repos se distinguent très nettement.

  • L’alternance permet d’éviter la monotonie, l’impression de répétitivité
  • Commencez par la matière la plus difficile, vous en serez libéré plus vite
  • Alternez la matière, mais aussi les activités. Par ex., lecture d’un chapitre, mémorisation des points essentiels, refaire les exercices.

Le plus pénible est de commencer le travail Le travail non-réalisé fatigue plus que le travail réalisé.

Remèdes :

  • déterminez le temps que vous allez consacrer
  • chronométrez-vous: un temps limité est mieux utilisé
  • préparez vos outils, sinon vous perdez le fil
  • prévoyez des stimulants externes pour vous motiver.
  • Utilisez les attentes entre les cours, le temps passé dans les transports pour parcourir vos notes, visualisez un cours, etc…

Tous ces moments représentent plusieurs heures par semaine.

Il permet:

  • un enrichissement mutuel
  • de s’encourager dans les moments de démotivation
  • de se stimuler
  • de contrôler sa compréhension
  • une répartition des tâches
  • une préparation aux examens oraux
  • une confrontation des méthodes de travail
  • une porte ouverte sur la vie professionnelle.

Le travail en équipe complète le travail individuel, mais ne le remplace pas.

  • Il n’y a pas de numerus clausus
  • Il y a 50% de réussite au 1er propédeutique
  • 20% des échecs sont attribués à un manque de travail
  • 20% des échecs sont attribués à un manque de bagage initial
  • de ne pas y aller en touriste
  • de nous consulter en cas d’échec
  • de ne pas vous prendre la tête, d’autres les ont passés avant vous !!!