Carbon Removal

Reverse Climate Change

Carbon Removal

Notre motivation

La science du climat est claire : pour éviter les pires effets du changement climatique, nous devons réduire les émissions de dioxyde de carbone (CO2) de la manière la plus drastique possible. Il est également devenu évident que l’objectif “zéro émission” ne suffit pas. Nous avons également besoin d’émissions négatives : pour aller au-delà de la limitation des émissions de CO2, il faut des innovations qui éliminent et séquestrent réellement le CO2 déjà présent dans l’air et dans les couches supérieures des océans. Les plus grands climatologues du monde estiment que l’humanité doit éliminer 10 gigatonnes de dioxyde de carbone par an d’ici 2050 pour éviter un réchauffement de plus de 1,5 à 2 ̊(C). Si nous ne faisons rien, la température moyenne mondiale pourrait augmenter de 6 ̊(C) d’ici à 2100.

Notre objectif

Nous sommes une équipe d’étudiants soutenue par plusieurs professeurs et laboratoires de l’EPFL, et nous essayons de développer une nouvelle solution durable, peu coûteuse et évolutive de capture directe de carbone dans l’air. Cela signifie que nous allons extraire le CO2 directement de l’atmosphère et l’enfermer dans des formations géologiques souterraines. Notre technologie est basée sur des membranes de capture de carbone, qui sont développées exclusivement à l’EPFL et qui sont basées sur des couches sélectives d’une épaisseur d’un atome seulement, construites sur le graphène, un matériau qui a amené a un prix Nobel.

Nous participerons à la compétition XPRIZE Carbon Removal, qui est financée par Elon Musk et offre une bourse de 100 millions de dollars, soit le plus gros prix incitatif de l’histoire. L’objectif de la compétition est de démontrer l’élimination du carbone à l’échelle du kilo tonnes/an, de modéliser les coûts à l’échelle du million de tonnes/an et d’argumenter en faveur d’une voie durable vers l’échelle du milliard de tonnes/an. L’équipe qui présentera la technologie d’élimination du carbone la plus évolutive et la moins coûteuse gagnera.

Notre objectif sera d’effectuer la démonstration à l’échelle du kilo/an sur le campus de l’EPFL. Cela signifie qu’une fois nos machines déployées, nous capturerons et stockerons en permanence 5 tonnes de CO2 par jour pendant une année complète. Cela aidera également l’EPFL à devenir l’une des premières organisations au monde à ne pas émettre de carbone et à y parvenir en utilisant des technologies développées par ses propres étudiants, professeurs et laboratoires.

Rejoignez-nous si vous voulez participer à la sauvegarde du monde !


Vous pouvez postuler pour faire partie de notre équipe ou pour l’un de nos projets semestriels crédités et/ou la thèse de master :

Conception et optimisation de procédés (2 étudiants, supervisés par le laboratoire IPESE).

L’étudiant idéal est très motivé et a une expérience dans la conception/développement de procédés et a utilisé des outils de simulation avancés (Aspen, Gproms) ou développé des modèles dynamiques en Matlab ou Python. L’objectif est de sélectionner et d’identifier des solutions prometteuses pour la capture du CO2. Des modèles pour les systèmes d’adsorption et de membrane devraient être développés. Les étudiants intéressés doivent envoyer leur candidature à [email protected], en joignant leur CV, leur relevé de notes (licence et/ou master) et une lettre de motivation.


Mise à l’échelle de la fabrication du graphène (1 étudiant, supervisé par le laboratoire LAS)

Pour plus d’informations, contactez [email protected]


Synthèse et caractérisation de l’adsorption (1 étudiant, supervisé par le laboratoire LFIM)

Pour plus d’informations, contactez [email protected]    


Site web: coming soon


Contact

Contact principal pour les étudiants : Karl Khalil

Coordinateur EPFL : Rafael Amoedo (IPESE lab)

Responsable académique : Professeur Kumar Agrawal (LAS)