Les différences entre l’EPFL et l’université

Certaines filières d’études sont proposées à la fois par l’EPFL et par les universités cantonales. Ainsi, les formations en sciences de base (mathématiques, physique, chimie, informatique), en sciences naturelles (ingénierie des sciences du vivant, sciences de l’environnement) et en architecture proposées par l’EPFL sont ancrées dans un contexte technologique qui leur confère certaines spécificités.

Nota bene: la formation en architecture, qui conduit également à un diplôme de Master of Science, suit une logique différente. Une page dédiée lui sera bientôt consacrée.

Contenu des études

Dans les universités, les formations en sciences naturelles sont construites dans une optique de compréhension des phénomènes où l’on cherche à accroître le champ des connaissances. Les étudiants apprennent ainsi à réaliser des recherches, élaborer des concepts, les valider et les publier.

Les formations en ingénierie dans une EPF préparent les étudiants à concevoir et à réaliser des produits qui seront fabriqués avec un impact concret sur la société, à prendre une posture de résolution concrète de problèmes, en s’inspirant souvent des recherches effectuées en laboratoire.

Cette identité se reflète fortement dans les formations en sciences de base et en sciences naturelles: les physiciens cherchent à maîtriser la fusion thermonucléaire pour créer une source d’énergie durable; les ingénieurs chimistes développent des procédés de production pour qu’un médicament ou un vaccin soit à la disposition de tous; les ingénieurs en environnement prennent des mesures pour une utilisation raisonnée de nos ressources ou pour protéger une région des conséquences du dérèglement climatique.

Certains cursus EPFL offrent un choix au niveau Master:

  • Une voie fondamentale, théorique: la formation est alors similaire aux cursus proposés dans les universités. Le titre délivré est par exemple celui de chimiste, de physicien, etc.
  • Une voie appliquée, ancrée dans les besoins de la société, qui comprend un stage en entreprise et qui conduit par exemple au titre d’ingénieur chimiste, d’ingénieur physicien, etc.

Si le choix n’est pas offert, les filières de formation conduisent de facto au titre d’ingénieur EPF dans le domaine considéré.

Cet ancrage dans le domaine de l’ingénierie caractérise aussi la première année des formations en sciences naturelles (chimie, sciences et ingénierie de l’environnement, ingénierie de sciences du vivant) qui comprend un bagage en mathématiques et en physique beaucoup plus solide que dans les filières similaires dans les universités.

Nota bene: toutes les notions de mathématiques et de physique sont reprises à la base dans les premières semaines de cours. Il n’est donc pas nécessaire d’être une pointure dans ces domaines ou d’avoir suivi une orientation en Physique et applications des mathématiques au gymnase. Pour les élèves ayant suivi les mathématiques de niveau standard, l’EPFL recommande tout de même d’envisager d’intégrer le Cours de mathématiques spéciales (CMS), qui permet de consolider les bases et de faciliter grandement la transition.

Une dernière caractéristique de l’EPFL, commune à toutes les filières de sciences de base et de sciences naturelles, est la proximité avec le tissu économique, entrepreneurial. La majorité des formations comprend un stage obligatoire en entreprise et nombre de projets sont réalisés en lien direct avec l’industrie (Lab immersion in industry en Ingénierie des sciences du vivant, ou Design project en Sciences et ingénierie de l’environnement). Les étudiants de ces filières sont encouragés à développer leurs compétences entrepreneuriales et peuvent ainsi bénéficier dès le Bachelor d’un environnement qui stimule l’innovation et la création de start-up.

En résumé

Les différences entre les cursus proposés par les universités et l’EPFL sont de deux ordres:

  • Le premier concerne la culture de l’institution dans laquelle ces formations s’insèrent. Ce sont les éléments exposés ci-dessus pour l’EPFL qui imprègnent fortement les caractéristiques de chaque parcours de formation.
  • Le deuxième élément concerne les contenus des formations qui ont aussi des spécificités selon les institutions. Ces informations sont présentées pour chaque filière séparément dans les pages qui suivent.

Il n’y a pas de formation qui soit meilleure qu’une autre. Les évaluations et les choix doivent être faits selon les priorités et les ambitions de chacun.

Comparaison par domaine d’études

Programmes Bachelor

Proposé dans 13 domaines, le Bachelor constitue la première étape des études polytechniques et permet d’acquérir les bases scientifiques essentielles à la discipline choisie.

Outils d’orientation

Différents outils d’orientation sont mis à votre disposition pour vous permettre de mûrir votre processus de choix d’une filière d’études selon vos intérêts et vos ambitions.

Structure générale des études

Concrétisé par 180 ECTS, le Bachelor s’étend sur une période de trois ans et représente un passage obligatoire vers le Master.

Contact

Pour toute question ou information complémentaire, n’hésitez pas à nous contacter:

[email protected]


EPFL AVP-SAO
Centre Midi – CM2 348
Station 10
CH – 1015 Lausanne