Reverdir l’humain pour soigner la terre

Conférence sur les liens entre spiritualité et écologie de Michel Maxime Egger

Détenteur d’un master en sociologie de l’Université de Neuchâtel (1981), Michel Maxime Egger aborde la question écologique de manière intégrale (et non intégriste) en tentant d’articuler les dimensions intérieure et extérieure, individuelle et collective. Sa conviction est que, tout nécessaire qu’elle soit, l’écologie extérieure faite de normes internationales, de lois, de technologies vertes et d’écogestes au quotidien ne suffit pas, car elle ne va pas à la racine des problèmes. Un changement de paradigme est la seule solution réaliste, fondée sur un dépassement des dualismes, une mise en boucle de la transformation de soi et de la transformation du monde. Une mutation à la fois spirituelle et politique portée par une nouvelle manière de s’engager: le méditant-militant. 
 
 
 

 

 

Dans son dernier livre, Soigner l’esprit, guérir la terre, MM Egger nous propose de réfléchir aux liens entre psychologie, spiritualité et écologie et comprendre comment, en « reverdissant » l’identité humaine par la restauration des liens entre l’humain et la nature, c’est l’ensemble du vivant qui en bénéficie.

 

Quand? Mercredi 18 novembre à 17h30

Où? au CM2 de l’EPFL

Renseignements: [email protected]

 

Conférence en partenariat avec UNIPOLY.