La charte web par l’exemple

Les règles de l’écriture et de l’édition web vous semblent claires… mais rien ne ne vaut un bon exemple. Consultez ici les bonnes pratiques.

Les contenus courts (textes informatifs, articles d’actualité) sont limités à 3 paragraphes (200 mots environ). Ils peuvent être complétés d’un visuel (photo, galerie, vidéo…) et d’un intertitre tous les 2 paragraphes pour relancer la lecture.

Pour rester lisible, les articles de taille moyenne – environ 500 mots ou 6 paragraphes – doivent soigner leur édition : morcellement en paragraphes courts, intertitres, chapeau court.

Pour ne pas lasser, les articles longs – environ 700 à 800 mots – doivent être bien édités et proposer l’information sous plusieurs médias – texte et visuels de différents types et formats.

Comme tous les contenus web, chaque image importée dans un article doit être référencée avec des termes précis pour être facilement repérable par les moteurs de recherche.

Principal intérêt de la galerie photo : proposer une disposition horizontale, interactive et plus lisible des visuels d’un contenu web. Elle met en avant ce qui doit être vu plutôt qu’être lu.

Une vidéo peut compléter un sujet écrit ou exister par elle-même avec une édition minimale (titre, chapeau court). Son intérêt : montrer l’événement, le processus en cours de réalisation.

Sur le web, l’utilisation des gras et des italiques est très réduit : les gras sont utilisés pour les niveaux de lecture (titre, intertitre) et les italiques pour les mots étrangers ou les titres d’œuvre.

L’ajout de mots-clés à chaque contenu web remplit 2 fonctions : permettre de trouver facilement l’article sur Internet (ou via le moteur de recherche interne) et relancer la lecture vers des sujets similaires.