Interview avec !Mediengruppe Bitnik

Interview réalisé par Eryk Salvaggio, swissnex San Francisco
Reproduit et édité gracieusement par swissnex San Francisco

Mediengruppe Bitnik - photo Caspar Urban WeberOn pourrait qualifier !Mediengruppe Bitnik, duo suisse basé à Berlin, d’artistes post-internet. Carmen Weisskopf et Domagoj Smoljo, qui travaillent parfois avec leurs complices Adnan Gadzi et Daniel Ryser, développent une œuvre qui prend souvent ses aises dans les zones grises du monde numérique et se joue des limites entre intimité et sécurité web.

Nous avons eu le plaisir de nous asseoir avec eux pour parler d’art et de culture hacker, de données numériques et de l’importance de celles-ci dans nos définitions futures de l’intimité et de la confiance en l’autre.

L’œuvre Desperate Times Call for Desperate Measures, lol (reprise à l’EPFL sous le titre de Ashley Madison Angels At Work Around Lausanne) est un espace visuel et sonore immersif construit à partir des scripts informatiques pilotant 51 chatbots géolocalisés à San Francisco et « travaillant » pour le compte du site de rencontres adultères Ashley Madison. Les visiteurs pénètrent un espace feutré baigné de rose, où les interpellent 51 avatars féminins masqués, aux expressions aussi neutres que le fond blanc dont ils se détachent. Leurs amorces de conversation aguicheuses remplissent peu à peu l’espace : « Est-tu en ligne ? », « Tu veux qu’on chatte », et ainsi de suite, jusqu’à ne plus constituer qu’un seul bourdon oppressant.

→ Interview complète (pdf)