Delivery for Mr. Assange

2013
Installation vidéo bicanal, Full-HD, 16:9, son, durée 10 min, diffusion en boucle
Ecrans, supports en bois, mini-ordinateurs, cablage
Son: Bit-Tuner. GPS-Glitches #1-3, impression photo sur papier, encadrées, 1350 x 980 mm
#1: Centre postal de Mount Pleasant, Londres
#2 Centre postal Royal Mail Jubilee, Hounslow
#3: Ambassade d’Equateur, Londres

Delivery for Mr. Assange (2013) - by Mediengruppe Bitnik

Delivery for Mr. Assange est une œuvre de mail art réalisée en direct, sur une durée de 32 heures, entre le 16 et le 17 janvier 2013. Le 16 janvier, !Mediengruppe Bitnik envoya un paquet adressé à Julian Assange, le fondateur de Wikileaks, à l’ambassade d’Equateur à Londres. Le colis contenait une caméra qui documentait en direct, par un trou percé dans le paquet, le parcours de l’envoi à travers le système de livraison postale britannique (Royal Mail). Les images capturées par la caméra étaient transmises à un site web ainsi qu’au compte Twitter de !Mediengruppe Bitnik en temps réel. Tout un chacun pouvait ainsi suivre en ligne le long parcours du paquet vers sa destination finale, et éventuellement être témoin de sa remise à son destinataire.

Le paquet allait-il atteindre sa destination?
Allait-il être bloqué par le système postal?
Serait-il possible de déjouer le dispositif sécuritaire entourant Assange?

Le colis constituait ce que les artistes, s’inspirant du jargon informatique, nomment tour à tour un « REAL_WORLD_PING » ou un « SYSTEM_TEST », s’immisçant dans une crise diplomatique des plus tendues: Julian Assange vit depuis juin 2012 dans l’ambassade équatorienne à Londres, et l’Equateur lui a offert l’asile deux mois plus tard. Il ne peut cependant quitter l’ambassade sans risquer d’être arrêté par les autorités du Royaume-Uni.

Après un trajet d’une durée d’environ 32 heures qui l’aura vu passer par divers sacs postaux, vans et centres de livraison, le paquet fut livré à l’ambassade équatorienne dans l’après-midi du 17 janvier. Durant ce laps de temps, plusieurs milliers de personnes s’étaient réunies sur Twitter pour suivre de près l’intense voyage, qui se termina par une performance live de Julian Assange pour la fameuse caméra embarquée.