L’évaluation des programmes

Depuis, 1998, les programmes de master (curricula) de l’EPFL ont été régulièrement accrédités par la Commission français des titres d’ingénieur (CTI).

En 2014, l’AAQ et la CTI ont élaboré un référentiel d’accréditation conjoint. Dix-sept programmes de l’EPFL ont obtenu l’habilitation de l’Etat français et le label EUR-ACE jusqu’en août 2022:

  • Génie civil (ENAC-GC)
  • Sciences et ingénierie de l’environnement (ENAC-SIE)
  • Informatique (IC-IN)
  • Systèmes de communication (IC-SC)
  • Génie électrique et électronique (STI-EL)
  • Génie mécanique (STI-GM)
  • Microtechnique (STI-MT)
  • Sciences et génie des matériaux (STI-MX)
  • Gestion de l’énergie et durabilité (MES)
  • Génie chimique et biotechnologie (SB-CGC-ING)
  • Ingénierie mathématique (SB-MA)
  • Science et ingénierie computationnelle (SB-MA-CO)
  • Ingénierie physique (SB-PHY-ING)
  • Bio ingénierie (SV-B)
  • Sciences et technologies du vivant (SV-STV)
  • Ingénierie financière (CDM-IF)
  • Management, technologies et entreprenariat (CDM-MTE)

En 2022, l’accréditation de quatorze programmes va être renouvelée. De plus, cinq nouvelles formations vont également être accréditées pour la première fois.

  • Data Science (IC-SC-DS)
  • Science et technologie de l’énergie (STI-EL-ENERG)
  • Robotique (STI-MT-RO)
  • Ingénierie des sciences du vivant (SV-SV)
  • Humanités digitales (CDM-DH)

Les autres formations dispensées par l’EPFL, à savoir Ingénieur en cybersécurité, Ingénieur en génie nucléaire, et des formations qui ne discernent pas les titres d’ingénieur (architecture, chimie, physique, mathématiques) effectueront une auto-évaluation dont les modalités seront précisées ultérieurement.